Publicité

19 novembre 2014 - 15:10 | Mis à jour : 15:28

Hunger Games 3: prévisions financières positives pour le cinéma RGFM de Joliette

Marie-Philip Chaput

Par Marie-Philip Chaput, Journaliste

 

Hunger Games - La Révolte : Partie 1 sort le 20 novembre prochain dans deux salles du Cinéma RGFM de Joliette. Les prévisions par rapport aux nombres d’entrées du troisième volet de la saga sont positives et la pré-vente de billets va bon train.
 
Guillaume Venne, gérant du Cinéma RGFM de Joliette, affirme que les ventes sont bonnes et qu’il est confiant du succès que le film aura auprès du public. Il ajoute que les sièges D-Box sont prisés par la clientèle, puisque ces derniers offrent de bonnes places pendant la projection du film. De plus, deux salles de visionnement ont été réservées au cas, où la demande pour le film serait trop élevée. Ce dernier n’était toutefois pas en mesure de donner au Journal le chiffre exact du nombre d’entrées vendues en pré-vente pour la sortie du film Hunger Games.
 
Prévision
 
Monsieur Venne prévoit que le troisième volet de la série sera plus populaire que le deuxième, qui avait connu au box-office québécois des recettes de 5 291 291 $, selon une étude portée par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec. « On s’attend donc à une belle sortie », énonce-t-il.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.