Publicité

9 juin 2021 - 10:51 | Mis à jour : 11:14

Négociation pour le renouvellement des conventions collectives

Les professionnels de l’éducation en grève dans Lanaudière aujourd’hui

Par Salle des nouvelles

Les 610 membres du Syndicat des professionnelles et professionnels de l’éducation Laurentides-Lanaudière (SPPÉLL-CSQ) sont en grève « mystère » en avant-midi, ce mercredi 9 juin 2021, pour manifester leur profonde insatisfaction à l’égard des offres salariales et de bonification des conditions de travail faites par le gouvernement à la table de négociation.

La Fédération et ses syndicats avait conservé le mystère quant aux endroits précis. Dès 8h30 ce matin, des membres ont manifesté devant les établissements suivants dans Lanaudière :

  • École Jean-Chrystôme-Chaussé, Lavaltrie 
  • Centre multiservices- Pavillon Montcalm, St-Lin-Laurentides 
  • École Ste-Marie-des-Mésanges, Joliette 
  • École primaire des Prairies, Notre-Dame-des-Neiges 
  • École St-Pierre et des Quatre-temps, Joliette 
  • Centre administratif, St-Félix 

Les professionnelles et professionnels de l’Éducation se divisent en différentes catégories de personnel dans les secteurs administratif, pédagogique et dans les services directs aux élèves, comme des psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d'orientation, orthopédagogues, ergothérapeutes, ingénieurs, analystes, bibliothécaires, etc.

Dans le but de faire écho à la colère grandissante de ses membres, la FPPE-CSQ annonce que des écoles, partout au Québec, sont fermées par des lignes de piquetage lors de cette journée de grève.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.