Publicité

26 mai 2021 - 11:28 | Mis à jour : 11:31

Pour la région du Suroît

Quelques assouplissements en vigueur dès lundi lors du passage en zone orange

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dès ce lundi, le 31 mai, les régions administratives du Bas-Saint-Laurent, de la Capitale-Nationale, de l’Estrie, de l’Outaouais, de Chaudière-Appalaches, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie passeront en zone orange. Cela signifie que quelques assouplissements des règles sanitaires seront applicables sur ces territoires dès cette date.

Voici donc les mesures qui seront en place dans la grande région du Suroît dès ce lundi:

Rassemblements dans des domiciles privés:

  • Rassemblements sur des terrains privés extérieurs, sous certaines conditions (respect de la distanciation sociale);

Lieux publics:

  • Restaurants: ouverts, maximum deux adultes par table, provenant d’adresses différentes (peuvent être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur). Les occupants d’une même résidence privée peuvent être ensemble à la même table;
  • Bars: fermés:
  • Lieux récréatifs et touristiques: ouverts;

Milieux scolaires:

  • Ouverts, présence en classe pour les élèves du secondaire (aucune alternance);

Sports et loisirs:

  • À l’intérieur: permis (sans contact) dans tous les lieux publics ouverts;
  • À l’extérieur: 12 personnes au maximum sans contacts; à

Déplacements interrégionaux:

  • Reprise des déplacements dès ce vendredi;

Rappelons que ce changement de palier ne s’applique pas aux MRC suivantes:

MRC de Montmagny, de l’Islet, de Beauce-Sartigan et de Robert-Cliche situées en Chaudière-Appalaches, MRC du Granit en Estrie ainsi que pour les MRC de Rivière-du-Loup, Les Basques, Témiscouata et Kamouraska dans le Bas-Saint-Laurent et Laval et Montréal. Celles-ci passeront en zone orange dans une semaine si la situation épidémiologique de ces milieux le permet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.