Publicité

15 février 2021 - 17:00

En territoire isolé

Projet CARCAN : nouveau système de communication pour sauver des vies

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

En 2017, le ministère de la Sécurité publique (MSP) a lancé un programme de subvention visant à aider les MRC dans l’amélioration de la desserte de services d’urgence en milieu isolé (SUMI). Ainsi, la MRC de Matawinie a bénéficié d’un montant de 204 386 $, réparti en plusieurs projets, pour équiper les services SUMI des casernes spécialisées, soit celles des municipalités de Saint-Côme, Saint-Donat, Sainte-Béatrix et Saint-Michel-des-Saints.

Un premier projet a permis l’acquisition de près de 100 000 $ d’équipements motorisés tels que des motoneiges et des quads.

Le second projet, d’un montant comparable au premier, s’est scindé en trois volets. Afin d’accroître la sécurité des usagers, des panneaux d’affichage ont d’abord été installés dans les parcs régionaux et de nouvelles cartes de géolocalisation ont été mises en ligne sur le site Ondago. L’application a d’ailleurs développé une fonction d’appel à l’aide permettant aux usagers de signaler leur localisation en cas d’urgence.

D’autre part, les équipes de sauvetage de personnes en milieu isolé ont entamé un processus de formation et d’exercices spécialisés.

Enfin, un réseau de communication conçu par Orizon mobile a été mis en place. À cet effet, ce système est composé de quatre valises de communications utilisant un réseau de répéteur dont le principal est implanté au sommet du mont Carcan dans le parc national du Mont-Tremblant.

En collaboration avec la SÉPAQ, la MRC de Matawinie a développé un système de communication permettant de couvrir une portion significative du territoire isolée. Un territoire où les ondes cellulaires demeurent absentes et où la radio reste jusqu’à aujourd’hui l’un des seuls moyens de communication.

La MRC de Matawinie offre un grand territoire qui est utilisé chaque année par des milliers d’adeptes de plein air : camping, randonnée, escalade, quad, motoneige, pêche, chasse et autres adeptes des milieux naturels. Les quatre équipes SUMI pourront désormais communiquer efficacement avec leur poste de commandement de manière à recevoir et transmettre les informations précieuses permettant de sauver les personnes blessées.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.