Publicité

28 janvier 2021 - 09:00

En raison de la pandémie

Joliette : gratuité des stationnements et congé d’intérêts sur taxes foncières

Par Salle des nouvelles

Déterminée à appuyer les citoyens et commerçants durant ces temps atypiques, la Ville de Joliette annonce la prolongation de la gratuité des stationnements municipaux publics jusqu’au 30 avril ainsi qu’un congé d’intérêts sur taxes foncières jusqu’en mai.

Ces mesures visent à atténuer les répercussions économiques de la pandémie vécues par plusieurs.

Congé d’intérêts sur taxes foncières
Consciente du fardeau financier engendré par cette période névralgique, la Ville suspend les intérêts sur le premier versement des taxes foncières 2021.

Des intérêts et pénalités s’appliqueront pour chaque mois de retard à partir de la deuxième échéance de mai.

Gratuité des stationnements municipaux
En vigueur depuis le 1er décembre dernier, la gratuité des stationnements est allongée dans l’esprit d’encourager les consommateurs à fréquenter les commerces locaux.

Résidents, travailleurs et commerçants du centre-ville sont ainsi priés de laisser les espaces en bordure de rue accessibles à la clientèle et occuper seulement les espaces réservés aux vignettes et les stationnements hors rue.

Vignettes commerciales
Les vignettes commerciales 2020 restent valides jusqu’au rétablissement des stationnements payants. Les détenteurs d’une vignette commerciale 2021 seront dédommagés par un crédit établi au prorata de la période de gratuité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.