Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Derrière le banc , par

20 juillet 2018 - 10:26

Préparation d'été!

Dernièrement, l’ancien défenseur toute étoile de la LNH, Bobby Orr, y est allé d’une sortie dans les médias disant qu’il croyait favorable que les hockeyeurs de jeune âge ne devrait pas jouer au hockey durant 12 mois par année et plutôt profiter de la période estivale pour pratiquer d’autres sports et activités.

 

Je suis tout à fait d’accord avec lui. Je suis de ceux qui croit que les jeunes joueurs de hockey ne devraient pas pratiquer le hockey à l’année. Je crois qu’il y a plusieurs bénéfices à pratiquer d’autres sports.

Premièrement, le repos mental, pouvoir faire une cassure et prendre une pause, aide à court et long terme aux hockeyeurs à garder ce désir de jouer et l’envie de se présenter à l’aréna. Il m’est arrivé à quelques occasions durant mon séjour chez les juniors de voir des jeunes joueurs blasés par le sport. N’ayant jamais arrêté de jouer et n’ayant jamais connu autres choses, ces joueurs n’ont pas connu de grandes carrières junior même si a un jeune âge, ils étaient dominants parmi leurs pairs. Une flamme perdue, des joueurs usés mentalement ont abandonné le hockey rapidement, soit durant leurs années junior ou tout juste après. Savoir garder l’intérêt et l’enthousiasme pour son sport est très important et les parents sont ceux qui doivent gérer ces éléments en prenant soins des horaires des jeunes. Si le jeune joueur veut absolument jouer et pratiquer, laissez le sortir de lui même dans la cour, garage ou sous-sol avec son bâton et ses balles ou rondelles et s’amuser sans encadrement. Une semaine d’école de hockey au mois d’août est suffisant pour les jeunes avant l’âge de 14-15 ans.

L’autre avantage est aussi d’acquérir d’autres habiletés en pratiquant d’autres sports. Des habiletés qui feront de lui ou elle de meilleurs athlètes en général. Ces habiletés seront transférables au hockey une fois rendu sur la glace. La coordination, l’agilité, la puissance requise dans d’autres sports seront des acquis qui ne seront que positif pour les hockeyeurs.

Bien sur, que rendu à un niveau élite vers l’âge de 14-15 ans, il devient important d’avoir un programme estival pour préparer la prochaine saison et continuer de progresser tant physiquement que sur la glace. L’encadrement devient très important, s’entraîner sans plan ou sous mauvaise supervision n’avance pas à grand chose. Il est important d’avoir un bon encadrement avec un programme supervisé et adapté à chacun autant sur la glace que hors-glace. J’ai vu des joueurs arriver en s’étant entraîné très fort mais mal entraîné, les résultats furent catastrophiques sans aucun impact positif sur la glace. Il est important de trouver ces bonnes personnes pour bien encadrer les jeunes joueurs.

Une chose importante dans le hockey d’aujourd’hui est la vitesse et la puissance. Assurez-vous de développer ces éléments. Il n’est plus nécessaire d’être gros et fort, il faut être rapide, agile et explosif.

Bon été à tous !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: