Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 mars 2018 - 15:00

Une patinoire ouverte pour le congé de Pâques à Saint-Charles-Borromée

Par Salle des nouvelles

La patinoire couverte du parc Casavant-Desrochers offre aux citoyens de Saint-Charles-Borromée de patiner et de jouer au hockey plus longtemps, et ce, dans de meilleures conditions. La preuve en est faite : la surface glacée est encore praticable à ce jour et tout indique qu’elle devrait être ouverte pour le congé de Pâques!

« Cette infrastructure sportive se révèle comme une véritable valeur ajoutée chez nous. En plus de prolonger la saison des sports de glace, elle nous permet d’offrir des événements festifs en été. C’est un lieu rassembleur et nous en sommes fiers », a indiqué le maire de Saint-Charles-Borromée, M. Robert Bibeau.

Faire durer le plaisir

Dame Nature aidant, la saison du hockey au parc Casavant-Desrochers devrait se poursuivre de plus belle jusqu’au mois d’avril. Rappelons que c’est dans cet esprit de « saison prolongée » que la Municipalité de Saint-Charles-Borromée est en attente d’une subvention pour la revitalisation du parc Casavant-Desrochers. Le projet d’envergure ayant récemment été soumis au gouvernement dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives comprend la réfrigération de la patinoire. En effet, la mise en place d'un tel système permettrait d'obtenir des conditions de glace impeccables, et ce, d'octobre à fin avril.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.