Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conférence de presse du ministre de la Santé

Crise dans les urgences : l’implantation des solutions pose problème

durée 14h51
1 novembre 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait le point sur la crise dans les urgences au Québec, lors d’une conférence de presse. 

Il a tenu à expliquer que le problème n’est pas le manque de solutions, mais bien l’implantation des mesures qui se fait attendre depuis des années. C'est pourquoi, qu'une cellule de crise composée d'une vingtaine de personnes a été mise en place.

Elle est composée d’infirmières, d’urgentologues, de PDG, de médecins et de quelques représentants du ministère de la Santé. Le but est d’établir dans un court laps de temps des mesures pour aider à décongestionner les urgences.

M.Dubé mentionne qu’une personne sur deux qui se trouve à l’urgence aurait pu être prise en charge ailleurs. 

Ainsi, trois initiatives prennent effet immédiatement dans la grande région de Montréal pour débuter.

Tout d’abord, les personnes sont encouragées à utiliser « Un appel, un service » qui est la ligne téléphonique d’Info-Santé (811) avant de se présenter aux urgences . Pour les 0-17 ans, en composant ce numéro, il sera possible d’être dirigé vers les bonnes ressources. De plus, le ministère collabora étroitement avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) pour donner plus de rendez-vous dans les GMF et les cliniques pédiatriques. Le service sera bientôt élargi dans les autres régions du Québec.

Toujours dans le grand Montréal, deux cliniques d’infirmières cliniciennes spécialisées seront créées. La première dans le CIUSSS de Montréal-Est et la deuxième dans Centre-Sud. Le but est prochainement d’en ouvrir ailleurs dans la province. 

Finalement, la cellule de crise a lancé des appels pour trouver des lits à l’extérieur des CHSLD et des hôpitaux pour les personnes qui n’ont plus besoin de soins d’urgence. Déjà 58 % des 1 700 places ont été créées. Il y a également l’option de l’hébergement à domicile. 

Le ministre de la Santé a terminé en mentionnant qu’il faut également une meilleure coordination dans les hôpitaux afin de s’assurer que les patients se trouvent au bon endroit et reçoivent les bons soins. 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...

24 novembre 2022

Transition énergétique: des milliers de tonnes de nouveaux déchets à gérer

La transition énergétique devrait permettre de réduire les gaz à effet de serre, mais elle entraînera également l’apparition de nouveaux types de déchets. Dans une étude publiée mardi, RECYC-QUÉBEC souhaite stimuler la réflexion pour gérer de façon optimale les centaines de milliers de tonnes de nouveaux matériaux qui devront éventuellement être ...

22 novembre 2022

Il n'y a jamais eu autant d'infirmières au Québec, rapporte leur ordre professionnel

Le nombre d’infirmières a encore crû au Québec au cours de la dernière année, confirme mardi l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Et l’Ordre remarque une hausse de l’effectif dans le secteur privé. Selon les statistiques annuelles qui viennent d’être publiées par l’OIIQ, 82 271 infirmières étaient inscrites au tableau de l’Ordre, le ...