Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Le vaccin bivalent accessible dès demain

durée 15h30
7 septembre 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur de la Santé publique, le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse pour annoncer l’arrivée du vaccin bivalent et faire le point sur la situation sur la COVID-19. 

Malgré la rentrée scolaire et la reprise des activités, les experts remarquent que le nombre de cas est toujours en baisse, ainsi que l’absentéisme du côté du personnel de la santé. Le Dr Boileau ajoute qu’il s’agit des plus basses données depuis l’arrivée du variant Omicron.

De plus, les hospitalisations ont baissé de 20 % cette semaine. Si tout va bien, la Santé publique prévoit que tous ces indicateurs continueront de diminuer dans les semaines à venir. 

Arrivée du vaccin bivalent 

Le vaccin bivalent créé par Moderna sera disponible dès demain à compter de midi. Il se pourrait que dans les régions plus éloignées il soit disponible qu’à partir de vendredi. 

Ce nouveau vaccin serait plus efficace contre le variant Omicron, mais les autres ne demeurent pas moins efficaces en ce qui concerne les complications. 

Il est fortement conseillé aux moins de trente ans qui désirent recevoir une dose de rappel de demander le Pfizer, car il a été remarqué que le Moderna avait des effets sur les problèmes de rythme cardiaque.

Le bivalent sera priorisé pour les autres groupes d’âge. 

Vaccination pour l’Influenza

Après avoir observé la situation plus au sud, le directeur de la Santé publique explique que l’arrivée du virus grippal Influenza était plus hâtive que dans les cinq dernières années. 

En général, la campagne de vaccination pour les personnes à risque ne débute qu’en novembre, mais il a été décidé de devancer la date au mois d’octobre. Plus de détails devraient suivre dans les prochaines semaines. 

Il a été également remarqué que plus d’enfants et de jeunes adultes avaient été infectés par le virus, mais cela n’a pas augmenté les hospitalisations. 

Finalement, la Santé publique insiste les gens à profiter des activités extérieures pour voir leurs amis et famille dans le but de diminuer le risque d'infection. 

La situation demeure toujours sous surveillance et l'automne demeure une période critique. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...