Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Saint-Charles-Borromée

Le mode surveillance est activité sur la rivière pour la crue printanière

durée 09h30
7 avril 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Avec les conditions météo des derniers et la pluie des prochains jours, les travaux d’affaiblissement des glaces ont débuté sur la rivière L’Assomption, ainsi la rétrocaveuse amphibie, communément appelée la grenouille, se mettra en action dès que le débit d’eau de la rivière le permettra.

Depuis le début de la fonte printanière, les équipes de sécurité civile effectuent, de concert avec Hydro-Météo, une vigie constante sur l’ensemble du territoire pour évaluer la situation et réagir rapidement. Les villes partenaires sont donc prêtes à déployer les ressources et le plan d’intervention en fonction de l’évolution de la situation.

Pour le moment, les travaux préventifs s’inscrivent selon le calendrier idéal, ainsi, on agit suffisamment tôt pour affaiblir les glaces avant la date anticipée de la débâcle, et ce, afin de laisser le temps au couvert de glace de s’éroder et bien entendu, d’éclipser les risques d’inondations dans les secteurs vulnérables.

L’aéroglisseur commence par l’évaluation de l’épaisseur des glaces et, de concert avec la pelle amphibie, agira dans les prochains jours pour dégager les glaces. La rétrocaveuse amphibie de la compagnie Eco Technologies, de Caraquet, au Nouveau- Brunswick sera donc en attente du débit adéquat pour entrer en rivière pendant quelques jours pour sectionner les amas de glace qui nuisent à l’écoulement des eaux. Cette stratégie permet au final d’éviter la création d’embâcle au barrage.


Agir en prévention

Actuellement, nous sommes en mode jaune, soit en mode surveillance, signifiant que toutes les équipes sont à l’œuvre pour surveiller la rivière et pour optimiser les interventions en fonction de la progression de la situation.

De ce fait, même si d’importantes quantités de pluie pourraient accélérer la fonte dans les prochains jours, les opérateurs sont préparés pour toutes les conditions et le mode alerte n’est pas envisagé pour la fin de semaine.

Les citoyens des secteurs vulnérables, soit ceux de la rue Sainte-Adèle et de la rue Louis-Bazinet, sont invités, comme à chaque printemps, à faire les installations requises pour assurer leur sécurité et la sauvegarde de leurs biens.

Différentes ressources sont mises à la disposition des citoyens, en particulier le Service
d’appels automatisés pour être avertis en cas de situation d’urgence. Les citoyens sont
invités à communiquer avec leur ville pour s’inscrire, si ce n’est pas déjà fait.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...