X
Rechercher
Publicité

Risques de transmission du nouveau variant chez les tout-petits

Isolement des personnes en contact avec un cas positif dans les CPE : la CSQ interpelle Québec

durée 15h55
3 janvier 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) interpelle le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour lui demander de suspendre l'application des directives transmises aux services de garde éducatifs à l'enfance le 30 décembre dernier concernant l'isolement des personnes en contact avec un cas positif à la COVID-19.

Dès le lendemain de l'émission des directives, la FIPEQ-CSQ a écrit au ministère de la Famille pour obtenir des précisions concernant l'application des nouvelles mesures alors que les guides de pratiques en installation et en milieu familial produit par l'Institut national de santé publique (INSPQ) et par la Commission des normes, de l'équité de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) n'ont pas été mis à jour depuis le 20 septembre dernier, soit bien avant l'arrivée du variant Omicron.

À ce jour, la Fédération n'a toujours pas reçu de réponse à ses questionnements.

Alors que la Direction de la santé publique de Montréal a pris la décision de suspendre l'application des directives, la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon, estime que c'est tout le Québec qui doit prendre un pas de recul et faire le point sur les risques de transmission du nouveau variant chez les tout-petits.

Lieux étroits

« Les éducatrices et le personnel des services éducatifs à l'enfance travaillent dans des lieux étroits à moins de deux mètres d'enfants de 0 à 5 ans qui ne sont ni vaccinés ni masqués. Il faut prendre en considération la particularité de nos services et obtenir des réponses claires, fondées sur des données scientifiques, pour rassurer nos membres », demande Mme Grenon.

La FIPEQ-CSQ rappelle par ailleurs que les règles d'isolement auront des impacts sur ses membres et souhaite rapidement une rencontre avec le ministère de la Famille pour soumettre des solutions.

« Par exemple, en ce moment, entre septembre 2020 et aujourd'hui, l'ensemble des milieux familiaux a eu droit à 10 jours d'absence pour des raisons en lien avec la COVID-19. Avec les délais actuels pour obtenir des tests, il serait absurde de ne pas ajouter de nouvelles journées accessibles à ces milieux. Dans la même logique, les intervenantes en CPE devraient avoir accès à des congés rémunérés spécifiquement en lien avec la COVID-19», relève Mme Grenon.

Tests rapides et leadership

Alors que l'accès à un test de dépistage est un véritable parcours du combattant avec le niveau de transmission actuel, la FIPEQ-CSQ demande à ce que le personnel en CPE et que les Responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) aient accès à des tests rapides en priorité.

« Dès le départ, des tests rapides auraient dû être remis au personnel. Nous demandons à ce que notre réseau soit priorisé dès que Québec recevra ses prochaines commandes », souhaite Mme Grenon.

« Nous tendons la main à nouveau au ministre Mathieu Lacombe pour assurer un véritable leadership dans le réseau. Présentement, le sentiment général est à l'effet que nous sommes les grandes oubliées au gouvernement quand vient le temps de prendre les décisions en lien avec la santé publique», termine Mme Grenon.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Joliette reconnue pour sa préservation de la biodiversité

La Ville de Joliette a reçu le 17 mai dernier une attestation de niveau 2 et 2 étoiles pour la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, lors du Salon des technologies environnementales du Québec. Organisé par Réseau Environnement, le Salon tenait sa toute première cérémonie de reconnaissance du programme d’excellence pour la ...

durée Hier 17h00

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...