Publicité

29 octobre 2021 - 06:00

Exploitation forestière

Le Canada camoufle plus de 80 millions de tonnes d’émissions de CO2, selon Nature Québec

Par Mathieu Savard, Journaliste

À la veille de la COP26, la Conférence sur les changements climatiques. le Canada camoufle plus de 80 millions de tonnes d’émissions de CO2 issues de l’exploitation forestière, selon Nature Québec.

D'après un nouveau rapport des groupes environnementaux canadiens et internationaux Environmental Defence Canada, Nature Canada, Nature Québec et NRDC (Natural Resources Defense Council), le Canada oublierait 80 millions de tonnes de dioxyde de carbone provenant du secteur forestier par an, soit l’équivalent des émissions de tous les bâtiments au Canada.

« Le Canada a adopté une approche biaisée du calcul et de la déclaration du carbone du secteur forestier qui masque les impacts majeurs de l’exploitation forestière sur le climat.  En accordant à l’industrie forestière un passe-droit sur ses émissions, le Canada nuit à la crédibilité de notre plan de lutte contre les changements climatiques et met en péril son leadership à la COP», a mentionné Michael Polanyi de Nature Canada.

D'ailleurs, l'organisme a mentionné les façons de faire afin de contourner les statistiques en matière des émissions du secteur forestier: 

●En utilisant une approche comptable déséquilibrée et biaisée qui fait fi des émissions dues aux incendies de forêt, mais en revendiquant le crédit pour le CO2 capturé par les arbres plus âgés.

●En omettant de mesurer et de déclarer les émissions liées aux chemins forestiers et aux lignes sismiques.

●En adoptant un « niveau de référence » arbitraire et généreux pour le secteur forestier qui donne au Canada une « contribution comptable » gratuite à ses objectifs de réduction des émissions pour 2030. 

●En excluant les émissions de l’industrie forestière de la réglementation sur la tarification du carbone applicable à d’autres secteurs.

 

Il sera maintenant intéressant de voir de quelle manière les acteurs du milieu forestier, du milieu politique et même de la communauté internationale vont réagir à ce rapport assez accablant.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.