Publicité

22 octobre 2021 - 08:00

Santé

Les préposés en retraitement des dispositifs médicaux (PRDM) de Lanaudière se mobilisent

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Les préposés en retraitement des dispositifs médicaux (PRDM) de Lanaudière se mobilisent pour exiger du gouvernement qu’il règle enfin leur plainte de maintien de l’équité salariale.

Les PRDM de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) demandent au gouvernement de mettre fin à la discrimination salariale qui perdure et aggrave le manque de personnel pour ce titre d’emploi névralgique.

La FSSS-CSN représente la vaste majorité des PRDM au Québec. Celles-ci se mobilisent aujourd’hui au côté du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CISSS de Lanaudière (CSN).

La reprise des chirurgies suite à la pandémie passe inévitablement par les PRDM qui sont responsables de stériliser les équipements pour les interventions chirurgicales et médicales.

Le gouvernement du Québec doit régler la plainte de maintien de l’équité salariale de 2010 selon le syndicat: «Cette journée d’action est un rappel important au gouvernement : la patience des PRDM a ses limites ! Elles se mobilisent pour dire au gouvernement que c’est maintenant qu’il doit agir pour mettre fin à l’hémorragie. Il doit s’asseoir avec nous pour régler le maintien de l’équité salariale », mentionne Simon Deschênes, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CISSS de Lanaudière (CSN).

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS CSN) compte plus de 120 000 membres dans les secteurs publics et privés, dont plus de 100 000 du réseau public de la santé et des services sociaux, partout au Québec, et ce, dans toutes les catégories de personnel.

La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je suis une préposée aux retraitements des dispositifs médicaux (PRDM). J’œuvre au sein du cisss du nord (Joliette). Mes collègues du bloc opératoire, de l’unité d’endoscopie, de l’ORL et de l’URDM ou j’y occupe un poste, font un travail acharné. Nous vivons une pénurie de travailleurs. Jour après jour nous ne comptons pas les heures, car nous savons que la population a besoin de recevoir des soins, des opérations qui on été retardé à cause de la pandémie. Et sans nous, pas d’examens et pas d’opérations. Nous demandons une reconnaissance et du fait même une équité salariale.

    Valérie Valois - 2021-10-25 10:21