Publicité

20 septembre 2021 - 18:00

En plein coeur

La Halte Desjardins de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines est officiellement ouverte

Par Salle des nouvelles

Les représentants de la Ville de Sainte-Anne-des- Plaines ainsi que ceux de Desjardins sont heureux d’annoncer l’ouverture officielle de la Halte Desjardins, une halte cyclable en plein cœur de la ville! Ce projet s’inscrit dans les aménagements urbains en lien avec le développement de la piste cyclable La Seigneurie des Plaines et a été rendu possible grâce au financement issu du Fonds de 100 millions de dollars de Desjardins.

« Notre coopérative financière est sincèrement heureuse de participer à l’ouverture officielle de cette Halte Desjardins, au sein de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines. Implantée sur le territoire depuis plus de 85 ans, la Caisse souhaite satisfaire aux besoins des citoyens et citoyennes tout en ayant à cœur leur bien-être collectif. La Halte permet aux usagers de profiter d’une aire de repos pendant leur parcours, met au premier plan l’activité physique de ceux-ci et, nous le souhaitons, incitera des nouveaux utilisateurs à s’y joindre. Demeurons actifs et engagés, et continuons de créer ensemble des initiatives pour tous les Anneplainois et Anneplainoises », a souligné M. Christian Paradis, directeur général de la Caisse Desjardins de l’Envolée.

M. Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne-des-Plaines ainsi que les conseillers et conseillères municipaux de Sainte-Anne-des-Plaines étaient présents le 7 septembre dernier en après-midi pour souligner cette ouverture tant attendue, aux côtés de M. Christian Paradis, directeur général de la Caisse Desjardins de l’Envolée et Mme Linda Marsolais, conseillère en vie associative, tous deux représentants de Desjardins.

« Nous sommes reconnaissants d’avoir des partenaires aussi engagés à Sainte-Anne-des-Plaines. Le financement que Desjardins a offert à la communauté nous a permis de créer un véritable espace de vie naturel en plein cœur de notre beau centre-ville. Nous en sommes très fiers », a souligné M. Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne- des-Plaines.

Un petit joyau en plein cœur de la ville

La Halte Desjardins est située sur le boulevard Sainte-Anne au coin de la rue Therrien. Les cyclistes et les citoyens peuvent désormais profiter de ce bel espace où l’on y trouve des tables de pique-niques, un abri solaire, des abreuvoirs et stations de remplissage de gourdes, une station pour la réparation de vélos, un stationnement incitatif, des installations sanitaires, des supports à vélos, une fontaine de brume rafraichissante, ainsi qu’une station de bornes de recharge électrique pour vélo électrique. Un compteur à vélos a également été installé, permettant ainsi de visualiser le nombre de passants circulant sur la piste, jour après jour.

Une magnifique fresque faisant état d’une restauration historique a été réalisée par la compagnie Sautozieux et met en scène l’équipe de sécurité incendie et des citoyens se trouvant anciennement dans le bâtiment situé à la Halte. Ce bâtiment est la toute première caserne incendie de la Ville, construite en 1953. Elle abrite aujourd’hui les installations sanitaires pour les usagers de la piste.

La restauration du premier camion d’incendie a été finalisée récemment et le camion a été installé le 31 août dernier. Grâce au pont du ruisseau Lacorne, au patrimoine architectural et au décor champêtre, un arrêt à la Halte Desjardins devient alors un incontournable lors d’un circuit à vélo sur la Seigneurie des Plaines !

Desjardins, un précieux partenaire

Rappelons que dans le cadre de son Fonds de 100 millions de dollars, Desjardins a généreusement annoncé en juillet 2020, le désir d’être un partenaire clé dans la réalisation de cette importante installation collective. Notons que la contribution financière de Desjardins à la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines pour la Halte Desjardins s’élève à 250 000 $.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.