Publicité

31 octobre 2020 - 15:00

Passage à l'heure d'hiver

Profitez d'une heure de plus pour dormir cette nuit !

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

C'est cette nuit qu'aura lieu le passage à l'heure d'hiver, l'occasion de passer une heure de plus sous la couette un dimanche matin. 

Pourtant, le changement d’heure est considéré comme néfaste pour la santé selon certains scientifiques.

En effet, cela entraîne un décalage dans le rythme de vie qui est bien différent de ce qu’engendre un changement de fuseau horaire lors d’un voyage par exemple. Ce changement-là ne va pas de pair avec un changement d’activités et d’environnements, le corps doit donc s’habituer à décaler toutes les activités essentielles comme l’heure du repas ou les horaires de sommeil.

Les personnes les plus vulnérables au changement d’heure sont les personnes âgées qui sont souvent habituées à des horaires fixes, les enfants et les bébés, car la lumière du jour influence leur sommeil et les personnes malades qui par exemple, doivent ajuster les heures de prises de médicaments lorsque cela doit être figé.

Cependant, le passage à l’heure d’hiver est globalement bien plus facile d’adaptation que le passage à l’heure d’été, car dans ce sens on a une heure de sommeil en plus. Le métabolisme s’adapte plus facilement que lorsqu’il est privé d’une précieuse heure de repos. 

Pour ne pas trop subir la perte d’une heure d’ensoleillement lié à ce changement, essayer de passer du temps à l’extérieur lorsqu’il fait encore jour. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.