Publicité

10 août 2020 - 11:01 | Mis à jour : 11:17

Vie citoyenne

Les ventes-débarras autorisées sous certaines conditions à Joliette

Par Salle des nouvelles

Les rassemblements extérieurs de dix personnes et moins dans un lieu privé étant autorisé, la Ville de Joliette confirme la tenue des ventes-débarras les 5 et 6 septembre sur son territoire selon certaines règles et suivant les consignes sanitaires du gouvernement du Québec.

Les ventes-débarras pourront ainsi se tenir de 7 h 30 à 19 h les 5 et 6 septembre. Rappelons qu’il est interdit d’installer des affiches hors du terrain où se tient la vente pour en faire la promotion.

Quelques consignes sanitaires à respecter

Dans le contexte pandémique actuel, par souci préventif et pour éviter les risques de contamination, les participants devront obligatoirement respecter les consignes émises par la Santé publique lors de rassemblements :

  • Un maximum de 10 personnes provenant de trois adresses différentes pourront se retrouver simultanément sur les lieux de la vente;
  • Tous les participants devront respecter la distanciation physique de deux mètres et porter un masque dans les cas où celle-ci est plus difficile à appliquer;
  • Chaque vendeur est fortement encouragé de prévoir une station de désinfection des mains sur place.

À noter que nul ne peut participer aux ventes-débarras s’il a l’un des symptômes de la COVID-19, a voyagé à l’extérieur du pays dans les deux dernières semaines ou a été en contact avec une personne atteinte du virus.

Sécurité des produits de consommation

Selon les recommandations de Santé Canada, tous les objets vendus doivent être en bon état en plus de respecter la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommations et les normes en vigueur.

À noter qu’aucune inscription n’est requise pour participer et qu’en cas de pluie lors des deux journées, les ventes-débarras sont annulées et reportées aux 12 et 13 septembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.