Publicité

13 mai 2020 - 06:00

PANDÉMIE COVID-19

Un site de recherche clinique Diex s'implante à Saint-Charles-de-Borromée

Par Salle des nouvelles

L’entreprise DIEX Recherche a annoncé l’ouverture de son 4e centre de recherche au Québec, à Saint-Charles-de-Borromée. DIEX Recherche Joliette va installer ses pénates dans les locaux de la Clinique de pneumologie et du sommeil de Lanaudière, situé au 28 Chemin du Golf à Saint-Charles-Borromée.

DIEX Recherche élargit aussi ses champs d’activité dans quatre régions  du Québec puisque la région de Lanaudière vient s’ajouter à celle de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de la Capitale nationale.

DIEX espère participer, avec différents partenaires, à une ou plusieurs études cliniques en lien avec la COVID-19, que ce soit pour un traitement ou pour éventuellement tester un vaccin.

« Pont » entre la recherche fondamentale et les chercheurs cliniciens

Pour Suzie Talbot, la recherche clinique est primordiale en tout temps mais encore davantage en période de pandémie. Elle précise que l’ouverture d’un autre centre était déjà dans les cartons de l’entreprise depuis plusieurs mois: « Cette ouverture permettra de recruter des participants dans un bassin de population complètement distinct. Les indicateurs de santé sont souvent différents d’une région à l’autre, ce qui permettra à DIEX d’offrir des essais cliniques autres que ceux en cours dans nos trois emplacements. »

La collaboration va se faire avec le docteur Jean-Sébastien Paquette, médecin de famille et chercheur au Centre de recherche en soins et en service de première ligne de l’Université Laval (CERSSP-UL). Il est aussi professeur au département de médecine familiale et de médecine d’urgence. « Je cherche à faire le pont entre ce qu’on appelle la recherche fondamentale et les chercheurs cliniciens afin de catalyser l’application des connaissances et offrir rapidement des innovations pour améliorer les soins à la population. » Ses champs d’intérêt sont nombreux : cancer, diabète et génétique, entre autres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.