Publicité

9 avril 2020 - 16:35

Dans le contexte de la pandémie

L'esplanade au centre-ville de Joliette fermée pour une durée indéterminée

Par Salle des nouvelles

Pour se conformer aux autorités gouvernementales du Québec interdisant tout rassemblement intérieur et extérieur, la Ville de Joliette annonce la fermeture de l’espace vert de la place Bourget, l’esplanade située au cœur du centre-ville. Cette fermeture entre en vigueur dès maintenant, et ce, pour une durée indéterminée.

La Ville de Joliette collabore ainsi étroitement avec la Sûreté du Québec qui a pour rôle de porter assistance au ministère de la Santé et des Services sociaux dans le cadre de l’application de la Loi sur la santé publique.

« Chaque fois que nous fermons un lieu public, c’est dans l’espoir de nous sortir de cette situation le plus rapidement possible, explique le maire Alain Beaudry. C’est vrai, c’est important pour le moral de sortir prendre l’air. Mais les attroupements sont formellement interdits, et pour soutenir la Sûreté du Québec chargée de faire respecter ces consignes de distanciation sociale, nous devons fermer les lieux qui donnent envie de se réunir. »

L'élu a salué au passage les efforts de confinement de la population, observés par la très grande majorité de citoyennes et citoyens. L’esplanade du centre-ville s’ajoute ainsi à la liste des lieux publics déjà identifiés comme étant fermés (affichage sur place) tels que les modules de jeux, les aires sportives et les sentiers pédestres du parc Riverain et de la réserve Marie-France-Pelletier. Tous les détails au www.joliette.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.