Publicité
5 décembre 2019 - 09:00

Dans le cadre du programme "Accès Cannabis"

Deux arrestations liées à la drogue à Sainte-Anne-des-Plaines

Par Salle des nouvelles

Suite à une enquête ayant débuté au mois d’octobre dernier concernant une possible production de cannabis, les enquêteurs de l’équipe des crimes initiés du service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont procédé à une perquisition dans une résidence privée qui a mené à deux arrestations.

La perquisition qui s’est déroulée sur la rue Richard à Sainte-Anne-des-Plaines et a permis l’arrestation  d’un homme âgé de 59 ans et d’une femme âgée de 55 ans. Sur place les policiers ont saisi 282 plantes matures de cannabis, 321 boutures, 500$ en argent ainsi que des équipements servant à la culture.

L’homme et la femme ont ensuite été interrogés au centre opérationnel du service de police. Suite aux interrogatoires, ils ont tous deux été libérés par voie de sommation. Il est important de rappeler que ces opérations sont faites dans le cadre du programme "Accès cannabis", mis en place par le gouvernement du Québec et coordonné par le ministère de la Sécurité publique. Le but étant d’intensifier la répression des réseaux d’approvisionnement du cannabis illicite afin d’en diminuer
l’accessibilité sur le marché québécois, particulièrement chez les jeunes.

Le service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion rappelle à la population que toute information concernant des activités criminelles peut être transmise, et ce en toute confidentialité, en communiquant avec le service de police au 450 471-4121 ou via la ligne « Échec au crime » au numéro 1-800-711-1800.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.