Publicité
14 novembre 2019 - 09:00

Le 29 novembre prochain

Un Flashmob contre le Vendredi noir, une idée des Mémés pour le climat

Par Salle des nouvelles

Les Mémés pour le climat et le Comité de mobilisation de Lanaudière, un regroupement de diverses organisations et de citoyens qui se penchent sur les enjeux environnementaux, annoncent la tenue d’une mobilisation éclair (flashmob) à l’occasion du vendredi noir (Black Friday), le 29 novembre prochain.

À leur manière, les participantes et participants vont dénoncer la frénésie de surconsommation des fêtes qui commence habituellement ce jour-là. À l’heure de l’urgence climatique, le mauvais état de la planète est partout constaté. Sa surexploitation par les humains – particulièrement ceux des pays du Nord - est de plus en plus évidente. Les deux organismes veulent démontrer que les hommes consomment bien au-delà de leurs besoins et de la capacité de la Nature à se regénérer.

Dé-consommer en période de fêtes, une habitude à prendre

Il est en effet possible de calculer désormais, chaque année, le «jour du dépassement», dont la date arrive de plus en plus tôt.

L’événement rejoint le thème des récentes Journées québécoises de la solidarité internationale qui portaient sur la justice climatique. Comme le souligne Jessica Lambert, du Mouvement d’Éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL), une organisation active au sein du Comité de mobilisation de Lanaudière:

« Le Canada est un des 10 pays qui ont émis le plus de gaz à effet de serre (GES) au cours du dernier siècle. Ces gaz sont nocifs pour les populations de tous les pays. Notamment ceux qui n’en sont pas responsables. Les plus défavorisés sont toujours les plus affectés. Ces gaz sont générés en grande partie par la production, l’emballage et le transport des marchandises que nous surconsommons, particulièrement en cette période de l’année.»

"Refuser, Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler"

Céline Poissant, des Mémés pour le climat, précise : «Pour l’instant, ce sont surtout les populations des pays du Sud qui subissent les conséquences de notre mode de vie. Mais bientôt, si on ne fait rien, ce sera les jeunes générations, chez nous comme partout. Comme consommatrices et consommateurs, nous pouvons repenser nos habitudes de vie. Dans le sens, par exemple, de Refuser, Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler.»

Lors du vendredi noir, rebaptisé "vendredi fou", les Mémés pour le climat et les membres du Comité de mobilisation de Lanaudière vont profiter de l’occasion pour se faire entendre. L’humour et la bonne humeur seront au rendez-vous. L’action se déroulera à Joliette, en un lieu dédié à la consommation.

Pour plus de détails ou pour participer, contactez les Mémés pour le climat via leur page Facebook.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.