Publicité
24 octobre 2019 - 09:00

Inscriptions avant le 6 novembre

Une réflexion participative menée sur les bienfaits de l'intergénérationnel le 12 novembre

Par Salle des nouvelles

Intergénérations Québec, la Table régionale de concertation des aînés de Lanaudière, la Table des partenaires du développement social de Lanaudière et la Table régionale des organismes communautaires Famille de Lanaudière invitent les acteurs communautaires et institutionnels de la région qui portent un intérêt à l’intergénérationnel à réfléchir ensemble et de manière transversale.
 

Cette rencontre régionale abordera la thématique des bienfaits de l’intergénérationnel dans une perspective d’inclusion sociale et de participation citoyenne, afin de mieux comprendre les enjeux de la population lanaudoise pour le respect de la place de tous dans la société.

Inscriptions avant le 6 novembre

Cet atelier participatif d’une demi-journée sera animé par les agentes de développement et de formation d'Intergénérations Québec. Les inscriptions sont requises avant le 6 novembre.

Les objectifs sont les suivants: réfléchir collectivement aux bienfaits de l’intergénérationnel; prendre connaissance de ce qui se fait ou pourrait être développé dans la communauté, dans une perspective de solidarité et d’inclusion sociale et favoriser l’émergence ou la consolidation d’un réseau intergénérationnel dans Lanaudière.


L'événement se déroule le mardi 12 novembre 2019, de 13 h à 16 h 30 (accueil à partir de 12 h 30), au Club de golf Montcalm (1800 chemin Nadeau, Saint-Liguori (Québec), J0K 2X0). L'entrée est gratuite, sur inscription.
 

Pur davantage d'information, communiquer avec Matthieu Fannière, chargé de communication pour Intergénérations Québec, au 514 382-0310 (sans frais : 1 866 772-7222), poste 203 ou Brigitte Rhéaume, coordonnatrice de la Table régionale de concertation des aînés de Lanaudière, au 514 928-0147.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.