Publicité
23 octobre 2019 - 12:00

Planter pour compenser

Le parc Réal-Laurin verdi et métamorphosé

Par Salle des nouvelles

Un important projet de verdissement comprenant 469 arbres et 240 arbustes vient d'être complété au parc Réal-Laurin à Joliette en compagnie de musiciens du Vent du Nord et étudiants du Cégep régional de Lanaudière.

Grâce à son Programme de Reboisement Social™, un modèle validé par la Coop Carbone et parrainé par FSC Canada, Arbre-Évolution permet à des organisations de séquestrer une partie de leur émission de GES en appuyant des projets de plantation dans des milieux de vie qui en ont besoin.

« La retombée sociale est très importante à nos yeux, car un arbre planté là où ça compte pour les gens, c’est un arbre qui va vivre très longtemps », affirme Laurence Côté-Leduc, chargée de projets pour Arbre-Évolution. Du côté de la Ville de Joliette, ce reboisement vient répondre à la nécessité d’améliorer le milieu de vie et le paysage du parc.

« Au total, plus de 35 essences d’arbres ont été plantées dont des arbres, arbrisseaux et arbustes. On parle d’un projet très riche en biodiversité qui va vraiment améliorer l’expérience nature des usagers du parc », explique fièrement Alain Beaudry, maire de Joliette.

Planter pour compenser

En plus des bénéfices écosystémiques que procureront tous ces végétaux, ceux-ci permettront notamment au groupe de musique Le Vent du Nord de séquestrer 80,1 tonnes de Co2. Avec un autre projet financé au printemps à St-Antoine-sur-Richelieu, la troupe vient ainsi compenser l’ensemble de ses émissions de GES en provenance de ses déplacements aériens en 2018.

« Plus de 700 arbres dans un même lieu, c’est un très beau projet de plantation! Comme nous avons apporté notre contribution, ça nous donne le goût d’aller jeter un œil de temps à autre pour suivre l’évolution de cette jeune plantation en évolution. Cette implication est motivante et donne envie de poursuivre ces actions positives », précise Simon Beaudry, membre du groupe de musique traditionnelle.

Le Vent du Nord vient d’ailleurs de recevoir le Prix Édith-Butler/Bell Média de la Fondation de la SPACQ. Il est aussi lauréat de la catégorie Musique des Grands Prix Desjardins de Culture Lanaudière et est en nomination à l’ADISQ dans la catégorie Album de musique traditionnelle de l’année.

Le Théâtre de la Pire Espèce et le Arbre-Evolution ont aussi injecté des sommes dans cette plantation aux côtés de la Ville de Joliette.

Une préparation avec des bénévoles motivés

Mais un projet comme celui-ci exige logistique et préparation. « Grâce à des fonds supplémentaires alloués par la Ville, nous avons pu labourer et rotoculter le sol en plus de dérouler un paillis sur plus de 2,5 kilomètres. Ça a grandement facilité la plantation » explique Mme Côté-Leduc.

Cette plantation a réuni quatre membres du groupe Le Vent du Nord et 12 étudiants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette. « C’est formidable de pouvoir compter sur des bailleurs
de fonds, des professionnels et des bénévoles qui sont en mesure de faire la différence dans la mise en œuvre de nos ambitions environnementales
», conclut M. Beaudry.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.