Publicité
15 juillet 2019 - 09:00

Entente de développement territorial 2019-2024

9 056 250 $ pour soutenir la démarche lanaudoise visant l’amélioration des conditions de vie par la réussite éducative et la solidarité et l’inclusion sociale

Par Salle des nouvelles

La Table des préfets de Lanaudière et la Fondation Lucie et André Chagnon annonçaient, le mercredi 10 juillet, la signature d’une entente de développement territorial visant l’amélioration des conditions de vie par la réussite éducative et la solidarité et l’inclusion sociale.

Ainsi, un montant totalisant 9 056 250 $ réparti sur 5 ans (2019-2024) permettra de soutenir la mobilisation des partenaires de la région ainsi que des initiatives issues de cette mobilisation. 

L’entente avec la fondation permettra notamment de fournir aux organismes de chacune des MRC les outils et les ressources humaines nécessaires afin de soutenir la mobilisation devant mener à l’identification des priorités locales, à l’élaboration d’un plan d’actions concerté de même qu’à la réalisation d’actions et d’initiatives découlant de ces plans d’action. 

« Je me réjouis de cette entente entre la Fondation Lucie et André Chagnon et la Table des préfets de Lanaudière qui travaillent de concert avec les acteurs de la région pour permettre la mise en place de conditions durables visant à réduire les causes des inégalités et des écarts de réussite éducative », a mentionné monsieur Jean-Marc Chouinard, président de la Fondation Lucie et André Chagnon, lors de la conférence de presse. 

Ce partenariat avec la Fondation Lucie et André Chagnon s’inscrit en complémentarité avec le déploiement de l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale dont la Table des préfets est également mandataire. Elle permettra d’augmenter les retombées des initiatives soutenues dans la région, de diversifier les sources de financement et de favoriser la cohérence des actions. Au cours des cinq prochaines années, ces deux fonds combinés génèreront des investissements totaux de plus de 15 millions de dollars pour Lanaudière. 

Monsieur Normand Grenier, président de la Table des préfets de Lanaudière, s’est montré très enthousiaste face à cet investissement pour la région. 

« Par cet engagement majeur, la fondation reconnait l’important travail de concertation des partenaires lanaudois et contribue à consolider notre capacité d’agir sur le développement de nos communautés. Nous sommes convaincus que l’arrimage des deux démarches ainsi que des Fonds qui y sont associés permettra de maximiser les impacts de nos interventions en matière de réussite éducative et de lutte à la pauvreté. Pour mes collègues et moi, il est primordial de favoriser la mise en commun des efforts lorsqu’il est question d’améliorer les conditions de vie de nos citoyens les plus vulnérables », a-t-il indiqué.

Le président de la Table a également tenu à souligner l’excellent travail du comité de réflexion stratégique qui contribue au déploiement de l’entente. L’apport des membres de ce comité est précieux pour le conseil d’administration de la Table et guide les décisions prises dans le cadre de la démarche lanaudoise.

Les personnes intéressées à en apprendre davantage sur la démarche sont invitées à communiquer avec madame Dominique Masse, directrice de la Table des préfets au 450-758-7089 ou par courrier électronique au [email protected].

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.