Publicité
9 mai 2019 - 13:20 | Mis à jour : 13:28

40 000 $ recueillis

Gala du préfet de la MRC de Matawinie au profit de Centraide Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Le Gala du préfet de la MRC de Matawinie, au profit de Centraide Lanaudière, se tenait le 2 mai dernier, au Centre Culturel de Saint-Jean-de-Matha. Il s’agissait de la 13e édition de ce prestigieux Gala et, pour l’occasion, plus de 200 personnes se sont rassemblées pour un souper-bénéfice afin d’amasser des fonds pour Centraide Lanaudière. Un grand nombre d’élus et d’entrepreneurs se sont réunis dans le but de réitérer leur engagement envers leur communauté et de faire une différence dans leur région.

Dans son discours, M. Sylvain Breton, préfet de la MRC de Matawinie, s’est empressé de remercier les préfets et les maires des municipalités de leur présence, en soulignant l’importance de l’union de la communauté afin de briser le cycle de la pauvreté et de l’isolement social. Celui-ci a aussi noté l’importance de la mission de Centraide Lanaudière en relevant l’impact de l’organisme dans la région, citant les 105 000 $ remis par Centraide Lanaudière à 21 organismes de Matawinie en 2018.

Dans un décor chaleureux et invitant, où des parapluies venaient tapisser les murs de la salle, Luc Charpentier, directeur régional de Centraide Lanaudière, a procédé à l’annonce de la première marche des parapluies qui aura lieu le 19 octobre prochain à Saint-Côme. Le parapluie est synonyme de la protection que Centraide Lanaudière apporte face à la pauvreté et à l'exclusion sociale.

Centraide Lanaudière tient à remercier Desjardins, Bélanger-Sauvé, Desrosiers Hébert Avocats et Compo Recycle, commanditaires du Gala du préfet, pour leur grande contribution à la réussite de l’événement.

Au terme de la soirée, Centraide Lanaudière a annoncé que plus de 40 000 $ ont été recueillis pour venir en aide aux Lanaudois et Lanaudoise.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.