Publicité
25 février 2019 - 08:47 | Mis à jour : 09:26

De la part de la ministre des Affaires municipales, Mme Andrée Laforest.

La Ville de Saint-Lin-Laurentides reçoit une subvention de plus de 790 000$

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dans le cadre de sa tournée des régions du Québec, Mme la ministre Laforest était très fière d’annoncer cette aide financière de plus de 790,000$, le vendredi 22 février 2019 dernier à Saint-Lin-Laurentides.

Accompagnée du député de Rousseau, son adjoint parlementaire, M. Louis-Charles Thouin, et récemment nommé Président du caucus des députés de Lanaudière, Mme Laforest a également fait l’annonce que le Gouvernement sera très présent dans Lanaudière : « Vous le savez, nous sommes tout près de M. Legault, nous le serons aussi dans Lanaudière » a ajouté Mme la ministre.  Une parole qui en dit long.

Cette aide financière touche non seulement les conduites d’eau potable, mais également les conduits d’eaux usées qui ont plus de 40 ans d’utilisation.  Mme la Ministre a souligné l’accueil chaleureux du conseil municipal de Saint-Lin-Laurentides et de tous les maires présents, dont le nouveau préfet, M. Pierre La Salle.

Pour sa part, M. le député de Rousseau, Louis-Charles, Thouin s’est dit fier que son gouvernement passe à l’action, il veut bâtir une relation de confiance pour faire avancer les dossiers et des enjeux locaux.  Un des moyens mis de l’avant par ce gouvernement est d’être à l’écoute des municipalités et des citoyens.

M. le maire Patrick Massé a débuté son intervention en expliquant à quel point que cette subvention est une bonne nouvelle et ce qu'elle représente : « Cette aide financière arrive à un moment opportun pour nous permettre d’accélérer la remise à niveau de nos infrastructures d’aqueducs et d’égouts », de déclarer M. le maire.  Le tout s’est déroulé dans une ambiance décontractée.

       

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.