Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2018 - 14:01 | Mis à jour : 14:07

L’eau potable doit être utilisée selon les heures permises à Saint-Charles-Borromée

Avec la vague de chaleur des derniers jours, une très forte consommation a été observée dans le réseau de distribution d’eau potable, ce qui incite les autorités municipales à intensifier sa surveillance, en tout respect de la réglementation, et pour s’assurer d’un approvisionnement constant à l’ensemble des citoyens.

À sa centrale d’eau potable Robert-Boucher, la Municipalité a observé une importante augmentation du débit d'eau, même en pleine nuit.

« En été, l’arrosage des pelouses devient la principale source de consommation d’eau potable. Il arrive, comme en ce moment, qu’on oublie combien notre eau est une ressource précieuse et coûteuse à produire. Son utilisation est soumise à des restrictions et notre devoir est de le rappeler », a affirmé le maire, M. Robert Bibeau.

Dès cette semaine, la surveillance sera accrue et la patrouilleuse ne donnera plus d’avis, mais des constats aux contrevenants. Ceux qui ne respectent pas le règlement municipal sur l'arrosage s'exposent à une amende de 100 $ pour une première offense.

Règlement d’arrosage

Rappelons que l'arrosage est permis exclusivement du 1er mai au 1er octobre de chaque année. À Saint-Charles-Borromée, il est permis d’arroser gazon, arbres, végétaux à l'aide d'asperseurs amovibles ou tuyaux poreux (entre 20 h et 23 h) et de systèmes automatiques (de 3 h à 6 h), selon les jours suivants :

• numéros civiques pairs = jours pairs

• numéros civiques impairs = jours impairs

La Municipalité de Saint-Charles-Borromée indique par ailleurs qu'elle se réserve le droit d'imposer des règles plus strictes d'arrosage à l'extérieur, allant jusqu’à l’interdiction complète, si la consommation d'eau demeure trop élevée.

Oui, le gazon résiste! On souligne que contrairement à la croyance populaire, une pelouse n’a pas besoin de grandes quantités d’eau :

• 2,5 cm d’eau par semaine suffisent

• s’il y a une bonne pluie par semaine, pas besoin d’arrosage

• plus de la moitié de l’eau qui sert à arroser les pelouses se perd par évaporation ou par ruissellement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.