Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 juin 2018 - 10:25

Texte commandité

Les différents filtres du système de ventilation

 

Le système de ventilation joue un rôle capital dans n’importe quel bâtiment, qu’il s’agisse d’une usine, d’une école, ou même d’une résidence privée. Mais sans filtres, ce système pourrait causer plus de mal que de bien. Il est important pour toute entreprise de s’équiper de filtres adéquats pour les tâches réalisées au sein du bâtiment, et de les entretenir régulièrement et assidument. Sinon, les employés, l’équipement et la ventilation elle-même pourraient en souffrir. L’accumulation de poussières dans les conduits peut favoriser la prolifération des champignons et des bactéries, qui sont par la suite diffusés dans l’air. Renseignez-vous sur l’importance des filtres pour assurer un air pur et frais dans votre milieu.

 

Les grandes catégories de filtres

Pour optimiser le rendement d’un système de ventilation, on doit utiliser plus d’un filtre. Installés dans un ordre précis, ils seront en mesure d’avoir une plus longue durée de vie et une meilleure efficacité.

On doit en premier lieu utiliser un filtre grossier (ou préfiltre) pour supprimer les plus grosses particules et protéger les filtres suivants, plus sensibles. Ces filtres captent notamment les poussières et le pollen. Ensuite vient le filtre fin, bloquant les spores et les bactéries et protégeant son subséquent, le filtre absolu. Ce dernier joue un rôle important puisqu’il capte les fumées et la suie, facteurs très nocifs pour les humains, mais aussi pour l’équipement. Prenons par exemple les ordinateurs et les imprimantes : situés dans un édifice muni d’un système de ventilation optimal, ils auront besoin d’un entretien moins fréquent et leur durée de vie sera augmentée. Le filtre au charbon actif et dernier de la chaîne est le plus important dans les milieux où l’on manipule des composants nucléaires ou lorsque des contaminants sont abondants dans l’air ambiant. Il s’agit du seul filtre capable de stopper les molécules gazeuses.

 

Les types de matériaux composant les filtres

Il existe bon nombre de composantes utilisées pour fabriquer des filtres, mais toutes ne sont pas de la même qualité. Si vous cherchez à tout prix à économiser, vous risquez de compromettre la santé des gens travaillant au sein de votre bâtiment.

Les filtres faits de fibre de verre, populaires depuis les années 1950, sont selon la CAA les moins efficaces. À 1 $ du filtre, ils n’ont démontré que 3 % à 5 % d’efficacité. Les filtres électrostatiques, démontrant jusqu’à 60 % d’efficacité, sont un choix plus judicieux, à 25 $ du filtre. Autre solution intéressante, les filtres plissés haut de gamme peuvent capter jusqu’à 80 % des poussières s’ils sont régulièrement entretenus. Si vous recherchez une qualité d’air optimale, les filtres HEPA font partie des meilleurs, avec leur taux de filtration de plus de 95 %. Bien sûr, leur prix est de beaucoup supérieur à celui des filtres moins efficaces, variant de 250 $ à 300 $ l’unité. Demandez conseil à des spécialistes en systèmes de ventilation afin de déterminer vos besoins en matière de filtres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.