Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juillet 2018 - 15:00

Des sommes attendues, une répartition inéquitable

Par Salle des nouvelles

Le comité des organismes en défense de droit de Lanaudière (CODDL) accueille favorablement les sommes annoncées la semaine dernière aux groupes de défense collective des droits par le ministre de l’Emploi et de la solidarité sociale. Ces sommes, étaient attendues depuis plusieurs mois déjà, si ce n’est plusieurs années.
 

Cela dit, le CODDL tient à dénoncer la répartition inéquitable des sommes entre les organismes de défense collective des droits.
 

En effet, le ministère a choisi de répartir les sommes selon un taux fixe. Cela a pour effet d’avantager les organismes qui reçoivent déjà des sommes importantes tout en maintenant les organismes les moins bien financés dans la précarité. Ainsi, un organisme qui reçoit actuellement un financement de 30 000 $ se voit octroyé à peine plus de 3 000 $ supplémentaires. En contrepartie un organisme financé à hauteur de 100 000 $ recevra une augmentation de plus de 10 000 $.
 

Cette situation cristallise les inégalités entre les groupes.  L’AQDR Brandon met à profit un petit budget et essaie d’aider les autres sections afin que tous les groupes de défense collective des droits soient à même de représenter leurs membres et d’accomplir leur mission.
 

Finalement, une telle répartition des sommes ne permet pas aux organismes plus petits de consolider leur mission, ni de la développer.  
 

De même que les sommes de 2.2M$ distribuées par le Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales sont bien insuffisantes. Nous sommes bien loin du 40M$ nécessaire pour sortir les organismes de la précarité ou des exigences des fondations philanthropiques qui briment leur autonomie.   
 

Rappelons que les organismes en défenses collective des droits travaillent jour après jours à faire reconnaître les droits humains aussi fondamentaux que le droit au logement, à la sécurité financière, à l’environnement, les droits des femmes, des aînées, des minorités de genre, des familles des personnes en situation de handicap, de pauvreté, de migration.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.