Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 février 2018 - 15:42

Dans quelles langues traduire sa carte de restaurant ?

Article commandité

Le tourisme intérieur et international attire plus de 80 millions de visiteurs par an au Québec. Parmi eux, 29 millions privilégient ce qu’on appelle le food tourisme. Ils génèrent à eux seuls un chiffre d’affaires de 12 millions de dollars ! Difficile de rester indifférent lorsqu’on est restaurateur. Qui sont ces touristes et comment les attirer ?

Des Américains majoritairement

Le tourisme américain est de loin le plus important aux côtés des Canadiens anglophones. Néanmoins, et par ordre d’importance pour les 10 principaux, les Français, les Anglais, les Allemands, les Chinois, les Australiens, les Mexicains, les Suisses, les Brésiliens et les Belges apprécient particulièrement le Québec et viennent nous rendre visite chaque année.

Force est de constater que leur intérêt pour le tourisme dit gourmand est de plus en plus marqué. Leur profil ? Des adultes actifs, majoritairement des femmes, au niveau d’études et de revenus élevés, qui voyagent en groupe et par curiosité culturelle. Les routes gourmandes ou les routes des vins avec dégustation et achat, les restaurants gastronomiques et les festivals culinaires sont particulièrement recherchés.

La traduction : la meilleure façon de communiquer son talent de chef

Si de nombreuses applications en ligne sont disponibles à l’intention des touristes pour traduire les menus jusque dans 15 langues différentes, gare à l’encéphalogramme plat ! La traduction sera littérale et ne reflètera pas toujours l’esprit de votre cuisine, encore moins les saveurs d’un terroir, loin s’en faut. Pire, certaines expressions sont intraduisibles. Comment alors reprocher à un client de faire la grimace devant un plat dont il n’aura même pas envisagé toute la dimension ?

Des traducteurs professionnels seront sans aucun doute plus compétents à condition qu’ils maîtrisent une certaine technicité à la fois linguistique et culinaire. Car révéler la qualité de votre table par une traduction gastronomique demeure l’objectif essentiel face à votre clientèle. Une traduction gastronomique est en effet une traduction très spécialisée, très précise aussi et qui sera capable de répondre à un consommateur exigent. Le choix des mots doit donc être scrupuleux, évoquer tout à la fois des senteurs et des émotions gustatives, bref être aussi fidèle que le texte original tout en traduisant ce qu’il veut véhiculer. Un traducteur gourmet saura ainsi conjuguer l’art de la cuisine et l’écriture pour faire de votre carte gastronomique un véritable moment de bonheur et de chaque plat un pur moment de poésie.

Faire traduire fidèlement sa carte reste donc capital pour votre business.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.