Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Financement du transport collectif

Taxe sur l'immatriculation: les villes dénoncent des frais «prohibitifs»

durée 18h00
30 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les municipalités dénoncent des frais administratifs «prohibitifs» liés à la taxe d’immatriculation destinée au financement du transport collectif.

En décembre, le gouvernement du Québec a fait adopter une loi qui permet aux villes de taxer les véhicules en fonction de leur consommation d’essence.

«Les municipalités qui souhaitent se prévaloir de ce pouvoir doivent conclure des ententes de perception avec la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). Or, les frais administratifs imposés par la SAAQ sont prohibitifs», peut-on lire dans le mémoire de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Le président de l’UMQ, Martin Damphousse, ne comprend pas la raison d'être de ces frais.

«Ça ne fonctionne pas. Donc il est clair que ça va prendre des réajustements», lance celui qui est aussi maire de Varennes. Selon M. Damphousse, les petites municipalités auront beaucoup de difficulté à dégager des sommes avec de tels frais.

«Les frais de mise en œuvre pour les MRC et villes voulant mettre en place une taxe sur l’immatriculation en 2025 sont de 202 202 $. À ce montant s’ajoutent des frais annuels de gestion de 2 % des taxes perçues, avec un montant plancher de 60 000 $. Un pourcentage très important des revenus générés par une éventuelle taxe sera versé en frais administratifs, ce qui réduit le potentiel réel de cet outil qui doit pouvoir être utilisé partout au Québec», explique-t-on dans le mémoire.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Renouvellement du GAP: Christian Dubé adoucit le ton devant les médecins de famille

Changeant complètement de ton, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre mardi qu'il avait bon espoir de s'entendre avec les médecins de famille pour reconduire le guichet d'accès à la première ligne (GAP). «On est aujourd'hui mardi, l'entente finit vendredi et j'ai souvent vu dans ma carrière des négociations qui finissent à la ...

Ottawa conçoit une stratégie d'IA pour un service public plus efficace

Ottawa conçoit une nouvelle stratégie d'intelligence artificielle pour les opérations du gouvernement fédéral, a déclaré lundi la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand. Lors d'une réunion d'experts à Gatineau, la ministre Anand a parlé d'un grand pas vers une approche fédérale cohérente en matière d'IA. L'objectif est de rendre les ...

24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...