Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transplant Québec

Québec étudie en commission le don d'organes sans preuve de consentement

durée 15h00
30 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Québec se penche sur des façons d'augmenter le nombre de dons d'organes et étudie le consentement présumé, c'est-à-dire de donner le statut de donneur à un patient décédé, sauf en cas de preuve contraire, plutôt que d'exiger une preuve de consentement. 

Bien que le nombre de dons d'organes continue de croître au Québec, les besoins dépassent le nombre de donneurs et de transplantations. Dans ce contexte, les députés de l'Assemblée nationale entendront mardi des experts sur la façon d'optimiser les dons. 

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, André Fortin, a proposé le printemps dernier un projet de loi visant l'instauration de la présomption de consentement au don d'organes et de tissus.

Selon M. Fortin, «il est temps de s’inspirer d’autres juridictions dans le monde qui ont adopté le consentement présumé afin d’accroître le taux de dons d’organes».

Selon les plus récentes données de Transplant Québec, l'organisme qui coordonne le processus de dons d’organes, 171 donneurs décédés ont permis de transplanter 584 organes en 2022. Cette année-là, 913 personnes étaient en attente d'un don, et 47 ont trépassé en attendant toujours. Les chiffres de 2023 sont attendus fin février. 

La directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, souhaite qu'il n'y ait qu'«un seul chef d'orchestre» pour coordonner, transporter et faire de la sensibilisation auprès du public. Elle affirme qu'il n'y a pas de solution unique et qu'un ensemble de mesures doivent être mises en place pour hausser les taux de dons d'organes. Elle espère voir une loi en ce sens cette année, faisant valoir que cela pourrait sauver plus de vie. 

---

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...

durée Hier 18h00

L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...

durée Hier 15h00

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...