Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Expert en intelligence artificielle

IA: Yoshua Bengio prévient que la réglementation avance trop lentement

durée 10h30
25 mai 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

L'expert en intelligence artificielle (IA) Yoshua Bengio juge que la réglementation canadienne est sur la bonne voie, mais qu'elle progresse beaucoup trop lentement. 

Le professeur de l'Université de Montréal soutient un projet de loi déposé à la Chambre des communes en juin dernier, qui adopte une approche plus générale, fondée sur des balises pour encadrer l'IA, mais dont plusieurs détails restent à préciser. 

Ottawa a déclaré que l'entrée en vigueur du projet de loi C-27 n'aurait pas lieu avant 2025, un échéancier que M. Bengio juge beaucoup trop lent, a-t-il dit mercredi lors d'une conférence de presse en marge d'une conférence à C2 Montréal. 

Il demande au gouvernement fédéral de commencer immédiatement à déployer des règles contre certaines menaces, telles que la «contrefaçon d'humains» à l'aide de robots pilotés par l'IA qui se font passer pour des personnes. 

M. Bengio a averti que les systèmes d'IA, y compris ceux qui intègrent des outils conversationnels tels que ChatGPT, présentent un risque «existentiel» à l'humanité. 

Critiquée comme étant vague par certains experts juridiques, la loi libérale sur l'intelligence artificielle et les données tente d'établir un cadre pour un développement responsable de l'IA, qui vise une certaine agilité tandis que la technologie évolue rapidement, tout en interdisant l'utilisation malveillante. Elle établirait un organisme de surveillance et des sanctions financières.

Christopher Reynolds, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec annonce des mesures qui visent à alléger la tâche des médecins

Le gouvernement du Québec annonce mardi des mesures qui, assure-t-il, permettront d’accroître le temps que les médecins québécois dédient à leurs patients et de réduire leur charge administrative.  Dorénavant, le gouvernement permettra aux médecins de déterminer eux-mêmes à quel moment leurs patients indemnisés par la Commission des normes, de ...

16 février 2024

La FMOQ envoie une mise en demeure au ministre Christian Dubé

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a envoyé mercredi une mise en demeure au ministre de la Santé, Christian Dubé, car elle juge qu'elle devrait être davantage consultée avant l'application du projet de règlement qui permettra entre autres au ministère de la Santé d'avoir accès aux disponibilités des médecins.  Le cabinet ...

16 février 2024

La CAQ pas prête à affronter le vieillissement de la population, accuse l'opposition

Le gouvernement caquiste est mal préparé pour faire face au vieillissement de la population, accuse l'opposition. Les défis seront «insurmontables» si l'on continue d'investir massivement dans le «béton» plutôt que dans les soins à domicile, a souligné le porte-parole péquiste en santé, Joël Arseneau. Il participera vendredi à une ...