Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ce nouvel organisme aurait un pouvoir d'enquête et pourrait faire le suivi sur des cas de cruauté animale.

Le PQ veut créer une agence distincte responsable du bien-être animal

durée 09h00
11 avril 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le Parti québécois (PQ) propose de créer une agence gouvernementale qui serait responsable du bien-être animal au Québec.

Actuellement, cet enjeu est englobé par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ). 

Or, selon le député péquiste Pascal Bérubé, il y a présence possible de conflits d'intérêts, puisque le ministère s'occupe à la fois des politiques agroalimentaires et du bien-être des animaux d'élevage.

Pour le député, il est également problématique que la surveillance du traitement des animaux de compagnie soit effectuée la plupart du temps par des organismes à but non lucratif (OBNL)

M. Bérubé voudrait ainsi instaurer une agence indépendante, qui relèverait du ministère de la Justice.

Ce nouvel organisme aurait un pouvoir d'enquête et pourrait faire le suivi sur des cas de cruauté animale.

«C'est inconcevable que l'on fasse porter sur le dos d'OBNL aux moyens limités la responsabilité de veiller à la protection des animaux, surtout en matière d'enquête», déplore le député dans un communiqué.

«Cette agence viendra donner de l'importance et un caractère concret aux principes de protection et de bon traitement des animaux, déjà reconnus par le gouvernement du Québec depuis près d'une décennie via le Code civil et la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal.»

Actuellement, le MAPAQ mène des inspections à la suite de plaintes sur le bien-être animal. Les contrevenants peuvent écoper d'une amende allant jusqu'à 250 000 $ ou de peines d'emprisonnement allant jusqu'à 18 mois lorsqu'il s'agit d'une récidive.

En 2015, le gouvernement Couillard avait adopté une loi qui redéfinissait l'animal en tant qu'être «doué de sensibilité ayant des impératifs biologiques». Les propriétaires d'animaux sont donc tenus de répondre à leurs besoins essentiels.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Legault connaît sa pire session parlementaire, mais n'entend pas changer de recette

Même si l'année 2023 a été pénible, François Legault ne veut pas changer de recette et assure que ça ira mieux l'an prochain.  «Je ne suis pas découragé pantoute», a déclaré le premier ministre lors d'une conférence de presse pour faire le bilan de la session, vendredi après-midi. Il a reconnu d'emblée que 2023 n'a pas été «facile ...

durée Hier 15h00

La ministre Guilbault dépose un projet de loi pour améliorer la sécurité routière

La ministre des Transports du Québec, Geneviève Guilbault, a déposé vendredi un projet de loi pour améliorer la sécurité routière, et ainsi mettre en place son Plan d'action en sécurité routière annoncé plus tôt cette année.  La ministre Guilbault avait déjà dévoilé en août les grandes lignes de son plan, qui prévoit l'ajout de radars photo, ...

7 décembre 2023

La ministre Suzanne Roy veut mieux protéger les enfants dans les garderies

La ministre de la Famille, Suzanne Roy, veut mieux encadrer les garderies afin de protéger les tout-petits.  Son projet de loi déposé jeudi obligera les propriétaires de garderie de suspendre un employé qui met en danger la santé des enfants. Le ministère pourra aussi faire fermer une garderie insalubre ou dont les installations sont dangereuses ...