Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

33e congrès de la FTQ

Congrès de la FTQ: des besoins en francisation dans la santé et l'éducation

durée 17h00
13 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Des syndicats qui représentent des employés dans la santé et l'éducation demandent la mise en place d'un programme national de francisation pour ces travailleurs, jugeant que le français devrait être plus présent dans ces réseaux.

Des propositions en ce sens seront soumises aux 1200 délégués qui participeront au 33e congrès de la FTQ, qui se déroulera la semaine prochaine à Montréal.

Ce sont des syndicats affiliés à la FTQ, qui représentent ces travailleurs, qui demandent eux-mêmes à la centrale de travailler de concert avec le gouvernement à la mise en place d'un tel programme de francisation. Cela permettrait à ces travailleurs d'apprendre à mieux maîtriser le français pour communiquer avec les citoyens et leurs collègues, tout en étant rémunérés.

En entrevue, le président de la FTQ, Daniel Boyer, a attribué ce phénomène du manque de connaissances en français, même dans les réseaux publics, à la rareté de main-d'oeuvre et au fait que les gestionnaires ont dû embaucher rapidement durant la pandémie.

« Dans les Résidences privées pour aînés et dans tout le réseau, dans les CHSLD publics, il y a plusieurs personnes, des travailleuses notamment, qui proviennent de l'immigration. Et bien oui, il y en a qui ne maîtrisent pas suffisamment le français. Il faut leur permettre à eux de maîtriser suffisamment le français et de mettre en place les outils pour leur permettre de le maîtriser », a-t-il plaidé.

Le phénomène touche aussi les entreprises privées, rappelle M. Boyer. Il souligne que les programmes de francisation en milieu de travail ont fait leurs preuves.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...

26 février 2024

L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...

26 février 2024

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...