Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Budget fédéral 2022

Ottawa va de l'avant avec un projet sur l'équité menstruelle

durée 09h45
8 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

Plus de six mois après que les libéraux se sont engagés à créer un fonds pour l’équité menstruelle, le gouvernement fédéral a proposé le projet pilote dans son budget de 2022.

À compter de cette année, le gouvernement accordera 25 millions $ sur deux ans pour la création d’un projet pilote national qui contribuerait à mettre les produits menstruels à la disposition des personnes qui en ont besoin au pays.

Femmes et Égalité des genres Canada sera responsable de la création du projet.

Kevin Hiebert, directeur du développement commercial au sein de l’organisation Changing the Flow, a déclaré que les groupes directement touchés par le manque d’accès devraient mener la discussion sur la manière de bien atteindre l’équité menstruelle.

Cela signifierait tendre la main aux personnes racisées, au genre non conforme, handicapées et qui connaissent d’autres formes de marginalisation, a déclaré M. Hiebert.

«Allez là où elles se trouvent et demandez−leur: "à quoi ressemble pour vous la résolution de la pauvreté menstruelle?"», a−t−il suggéré.

Bhanvi Sachdeva de Plan International Canada a déclaré que ce travail devrait répondre aux besoins de ces groupes, tout en gardant la protection du climat à l’esprit.

Cela signifie passer des produits à usage unique à des produits réutilisables, a noté Mme Sachdeva.

Palwashah Ali, de l’organisation Bleed The North, a déclaré avoir remarqué que des programmes gouvernementaux similaires sont souvent sexospécifiques et atteignent la norme minimale d’équité.

«Il existe un large éventail d’individus avec des identités de genre différentes, avec des expériences différentes, qui vivent les menstruations», a rappelé Mme Ali.

La lettre de mandat de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, Marci Ien, l’a chargée de créer un fonds afin que les organisations à but non lucratif et les refuges puissent mettre gratuitement des produits à la disposition des «femmes vulnérables».

Le budget a supprimé la référence au genre et a plutôt déclaré que le fonds aiderait les «membres de la population canadienne qui sont dans le besoin».

La députée néo−démocrate Leah Gazan, porte−parole pour les femmes et l’égalité des sexes, a déclaré lundi que ces produits devraient être traités comme un produit d’hygiène essentiel, comme le papier hygiénique.

«Il s’agit de dignité et de s’assurer que les gens ont ce dont ils ont besoin pour vivre dans la dignité, et cela inclut des produits d’hygiène menstruelle, en particulier pour (les personnes) qui n’en ont pas les moyens», a déclaré Mme Gazan.

La députée Karen Vecchio, porte−parole conservatrice pour les femmes et l’égalité des sexes, a déclaré mardi qu’elle n’était pas favorable à une subvention pour les produits menstruels et qu’elle voudrait aborder le problème différemment.

«Est−ce une subvention pour que nous payions toujours 10 $ pour une boîte de tampons, ou allons−nous essayer de commencer à faire quelque chose de différent?», a demandé Mme Vecchio.

Mme Vecchio a déclaré qu’elle souhaiterait approfondir les causes profondes qui expliquent pourquoi les produits menstruels sont si chers, que ce soit en raison des tarifs ou des majorations le long de la chaîne d’approvisionnement.

«Des gens font de l’argent avec les personnes qui ont besoin de ces produits. Je ne pense pas que ce soit une solution gouvernementale», a−t−elle affirmé.

Mme Ien a dit le 22 mars à la Chambre des communes qu’elle consultait des organisations sur l’équité menstruelle pour éclairer son travail.

−−−
Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Erika Ibrahim, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Deux juristes s'opposent sur la mention de la Charte de la langue française dans C-13

Deux éminents juristes ont présenté des opinions divergentes quant à la mention de la Charte de la langue française dans le projet de loi visant à moderniser la Loi sur les langues officielles, lors d'une comparution lundi devant un comité sénatorial. Questionné par le sénateur montréalais Tony Loffreda qui se demandait s'il s'agit d'un «terrain ...

29 septembre 2022

Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

28 septembre 2022

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...