Publicité

25 novembre 2021 - 16:00

C’est ce qu’a annoncé le ministre des Finances, Eric Girard

Inflation, santé et pénurie de main-d’œuvre : Québec va investir 10,7 G$ d’ici 5 ans

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Dans le cadre d’un mini-budget, le ministre des Finances, Eric Girard, a annoncé aujourd’hui des investissements de 10,7 milliards de dollars d'ici cinq ans, parce que la reprise économique est très bonne selon lui.

Ces mesures aideront les familles à faire face à l’inflation qui a augmenté, permettront de contrer la rareté de main-d'œuvre et de poursuivre les efforts visant à renforcer le système de santé.

« L'économie du Québec vit présentement une reprise exceptionnelle grâce à la mobilisation des Québécois et à une campagne de vaccination réussie, a déclaré M. Girard. L'amélioration importante des finances publiques nous permet d'aider les Québécois à faire face au coût de la vie et d'agir pour accélérer la croissance économique en nous attaquant à la rareté de main-d'œuvre et en stimulant la productivité des entreprises. »

M. Girard a précisé que l'économie du Québec s'est rétablie plus rapidement que prévu. La croissance économique devrait atteindre 6,5 % cette année, une hausse de 2,3 points de pourcentage comparativement aux prévisions du budget de mars 2021.

La situation budgétaire est, elle aussi, plus favorable que ce qui avait été prévu dans le budget de mars dernier. Le déficit budgétaire pour cette année est maintenant évalué à 6,8 milliards de dollars après le versement des revenus consacrés au Fonds des générations, soit 5,4 milliards de dollars de moins qu'anticipé.

Coût de la vie

L’inflation pourrait toutefois atteindre près de 4 % et c’est pourquoi le grand argentier du Québec a indiqué que des investissements de 2,1 milliards de dollars d'ici cinq ans permettront notamment le versement, au début de 2022, de la prestation exceptionnelle pour le coût de la vie.

3,3 millions de personnes à faible ou à moyen revenu recevront un montant de 400 $ pour un couple et de 275 $ pour une personne vivant seule.

De plus, une bonification du montant pour le soutien des aînés de 70 ans ou plus portera l'aide maximale à 400 $ par personne dès cette année. Près de 709 000 aînés pourront en bénéficier. Grâce à ces deux mesures, un aîné vivant seul pourrait obtenir jusqu'à 675 $.

Des investissements additionnels sont également prévus pour soutenir les ménages dans l'accès au logement, notamment par la construction d'environ 2 200 nouveaux logements abordables.

Rareté de main-d'œuvre et croissance économique

Pour contrer la rareté de main-d'œuvre et stimuler la croissance économique, Québec a prévu de nouvelles initiatives totalisant 3,4 milliards de dollars durant les cinq prochaines années.

De ce montant, plus de 2,9 milliards de dollars seront investis pour former, requalifier et attirer des travailleurs dans des domaines d'activité clés comme la santé et les services sociaux, l'éducation, les services de garde éducatifs à l'enfance, le génie, les technologies de l'information et la construction.

1,7 milliard de dollars seront notamment investis dans un nouveau programme de bourses incitatives versées aux étudiants inscrits dans des programmes touchant des professions ciblées dans les secteurs d'activité identifiés. Ces bourses incitatives seront octroyées après chaque session réussie à temps plein.

Des étudiants pourront obtenir jusqu'à 9 000 $ au collégial, 15 000 $ à l'université pour un programme de trois ans et 20 000 $ pour un programme de quatre ans, après avoir complété leur formation.

Des initiatives totalisant 444 millions de dollars permettront également d'accélérer la croissance de la productivité des entreprises en augmentant le financement de leurs projets d'investissement ainsi qu'en soutenant la mise en place des premières zones d'innovation et la réalisation de projets innovants sur le territoire québécois.

Des sommes sont aussi prévues pour accompagner le secteur culturel et artistique dans sa relance.

Service de garde non subventionné

Pour réduire le coût pour les familles dont l'enfant fréquente un service de garde non subventionné, le gouvernement prévoit aussi 1,1 milliard de dollars sur cinq ans pour bonifier le crédit d'impôt remboursable pour frais de garde d'enfants.

Cette bonification représentera une économie annuelle pouvant atteindre 1 310 $ pour une famille dont le revenu se situe entre 60 000 $ et 100 000 $. Environ 385 000 familles verront leur coût de garde réduit grâce à cette bonification.

De plus, le gouvernement mettra en œuvre le Plan d'action pour compléter le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance, qui prévoit plus de 1,2 milliard de dollars sur cinq ans pour créer 37 000 places de garde subventionnées d'ici mars 2025, consolider les services de garde en milieu familial et améliorer l'accès au réseau des services de garde éducatifs à l'enfance.

Système de santé

Pour le système de santé, des investissements additionnels de 4,4 milliards de dollars sont prévus, dont 3,6 milliards de dollars dès cette année, visant entre autres à améliorer les conditions de travail et à attirer du personnel dans le réseau de la santé, mais aussi à rehausser les services auprès de la population et la sécurité du personnel de la santé.

Un plan de plus de 800 millions de dollars sera également mis en œuvre pour réduire la liste d'attente en chirurgie et rattraper le retard lié à la pandémie.

Malgré toutes ces annonces, Québec maintient son objectif de retourner à l'équilibre budgétaire d'ici 2027-2028.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.