Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En ce 30 septembre

C'est la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

durée 08h00
30 septembre 2021
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le gouvernement du Canada a récemment adopté une loi pour instaurer le 30 septembre comme Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Elle a été créé pour entreprendre le processus de réconciliation avec les nations autochtones du pays.

Elle vise également à reconnaître et commémorer la tragique histoire et les séquelles des pensionnats, et de rendre hommage aux survivants, leurs familles et leurs communautés.

Dans son message publié sur son compte Twitter, à la veille de cette première célébration, la toute nouvelle Gouverneure générale du Canada et première autochtone à occuper cette fonction, Mary May Simon, fait remarquer que « la réconciliation est un mode de vie, un processus continu, qui nécessite un dévouement de tous les instants. »

Elle souligne que les séquelles de la colonisation ont eu des effets dévastateurs sur les peuples autochtones, qui ont notamment perdu leur langue, leur culture et leur patrimoine.

« Cette souffrance a traversé les générations, et continue à faire mal aujourd'hui. Ce sont des vérités qui dérangent et qui sont souvent difficiles à accepter. Mais la vérité sert aussi à nous rapprocher en tant que nation, à nous faire renoncer à la colère et au désespoir pour embrasser plutôt la justice, l'harmonie et la confiance », a écrit Mme Simon.

Partout dans divers endroits au pays, cette journée sera soulignée de plusieurs façons.

À Ottawa, le gouvernement du Canada tiendra une activité sur la colline du Parlement qui rendra hommage aux enfants autochtones disparus, aux survivants des pensionnats et à toutes les vies et communautés touchées par le système des pensionnats pour Autochtones du pays.

Des pensionnats administrés par l'Église catholique du Canada alors que les évêques ont présenté, vendredi dernier, des excuses officielles aux peuples autochtones et exprimé de « profonds remords « après la découverte ces derniers mois de plus d’un millier de tombes près de ces anciens établissements.

Des militants et des porte-parole des communautés réclament aussi que le pape François vienne lui-même en sol canadien faire son mea culpa sur cette question.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • AR
    Alain Rémillieux
    temps Il y a 9 mois
    Les choses doivent changer

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

durée Hier 14h30

Québec annonce 3000 logements sociaux et abordables

Alors que le manque de logements frappe durement, Québec annonce la construction de 3000 logements sociaux et abordables, avec la contribution de partenaires. Québec y consacrera 395 millions $, soit 350 millions $ pour la construction de 2000 logements abordables et sociaux d'ici trois ans. Le tout sera réalisé par le Fonds immobilier de ...

28 juin 2022

Sondage: 56 % des Canadiens sont opposés au serment d'allégeance à la reine

Plus de la moitié des Canadiens, 56 %, ne croient pas en la nécessité de prêter serment d'allégeance à la reine, selon un sondage Léger réalisé pour l'Association d'études canadiennes. Les nouveaux Canadiens doivent prêter serment à la monarchie lors des cérémonies de citoyenneté, y compris de s’engager à «être fidèle et à porter une véritable ...