Publicité

26 mars 2021 - 16:00

Mêlée de presse du 26 mars

« On voit le début d'une troisième vague », dit François Legault

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Les prochaines semaines seront critiques afin de contrôler la troisième vague, estime François Legault. Cependant, le premier ministre ne compte pas ajouter des mesures pour l'instant. 

En cette journée où le premier ministre François Legault recevait son vaccin de Pfizer-BioNTech au stade olympique à Montréal, celui-ci s’est dit très content du processus de vaccination. 

« Le vaccin est le passeport pour notre liberté », a évoqué le premier ministre de 63 ans. 

Cependant, c’est moins sa vaccination que la situation épidémiologique au Québec qui a inspiré les questions des journalistes.

Questionné s’il comptait ralentir le déconfinement ou revenir en arrière en raison de l’inquiétude que sème la progression des variants, François Legault a répondu qu’il ne prendrait pas de décisions en ce sens pour l’instant. 

Le premier magistrat de la province a indiqué que l’augmentation du nombre de cas dans les régions du Québec n’était « pas surprenant ».

Ce dernier ajoute toutefois que c’est surtout le nombre d’hospitalisations, qui est actuellement stable, qu’il faudra surveiller dans les prochains jours.

Le premier ministre a indiqué qu’il faudrait être extrêmement prudent, puisque le variant britannique, qui est maintenant bien installé en sol québécois, est plus contagieux et dangereux. 

Malgré une vaccination des personnes âgées et vulnérables bien avancée, Québec s’attend à une augmentation du nombre d’hospitalisations dans les prochaines semaines. La progression de ce  « début de troisième vague » sera modérée par le respect des consignes sanitaires, estime François Legault. 

« Si les Québécois ne suivent pas les consignes, il y a un risque d’une grosse vague, si on suit les consignes on va rester sous contrôle ».

Ce dernier s’est dit particulièrement inquiet de la propagation du virus dans les maisons où il constate un relâchement de la population.

Malgré, les critiques de certains experts comme la Dr Theresa Tam, sur les allégements des consignes sanitaires au Québec,  le premier ministre se défend en expliquant qu’un « équilibre » est de mise afin d’assurer l’adhésion de la population québécoise aux mesures. Ce dernier a également mentionné qu’il respectait tout d'abord les recommandations de la santé publique de la province.

Le premier ministre a finalement mentionné que plusieurs régions du Québec étaient surveillées de très près: la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, les Outaouais, le Saguenay Lac-Saint-Jean et le Bas-Saint-Laurent. 

La vaccination dans les régions se poursuit au prorata de la population, précise François Legault en se défendant d'accorder un traitement faveur pour la métropole. 

Le premier ministre fera le point sur les mesures mardi prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.