Publicité

2 février 2021 - 12:30

Conférence de presse

« Des vaccins fabriqués au Canada pour les Canadiens » a annoncé Justin Trudeau

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Un centre de fabrication de vaccin devrait voir le jour à Montréal d’ici la fin de l’été d’après ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors d’une conférence de presse.

La construction des nouvelles installations du centre de recherches thérapeutiques à Montréal a accéléré sa construction à la suite d’un financement fédéral après la visite de Justin Trudeau en septembre dernier. Ainsi, on pourra y fabriquer des dizaines de millions de doses de vaccins Novavax dès lors que les installations auront été approuvées par Santé Canada. 

Qui plus est, grâce à un investissement fédéral de 25 millions de dollars, la société Precision NanoSystems de Vancouver construira également une usine de fabrication capable de créer jusqu’à 240 millions de doses de vaccins par année.

« Depuis cinq ans, le gouvernement investit dans la recherche et la science au Canada. Grâce à cela, on protège les gens aujourd’hui et on appuie de nombreux emplois », a souligné le premier ministre.

Ces investissements dans la production domestique de vaccins permettront au pays d’être prêt au cas où la COVID-19 reviendrait dans les années à venir ou pour combattre toute autre pandémie.

Avancée de la vaccination
« On va recevoir toutes nos commandes de vaccins Pfizer et Moderna d'ici fin mars », a assuré le premier ministre.

Justin Trudeau a également tenu à rassurer l’ensemble des Canadiens en précisant que le gouvernement a signé de nombreux contrats avec différentes compagnies productrices de vaccins afin d’être sûr de recevoir suffisamment de doses pour tout le monde.

« Ainsi nous avons pris les mesures nécessaires pour vacciner le plus de gens possible et tous ceux qui le souhaitent pourront être vaccinés d’ici le mois de septembre », a-t-il certifié. « Sachez que le vaccin est sûr et efficace. Quand ce sera mon tour, je serais prêt à remonter mes manches pour avoir ma dose. »

Cependant, il a expliqué ne pas comprendre pourquoi les provinces et les territoires n’utilisent pas plus souvent les tests rapides, notamment dans les milieux de travail, alors que le gouvernement en a distribué 17 millions à travers le pays.

« Seulement un peu plus de trois millions ont été utilisés, pourtant ils sont essentiels pour garder un nombre de cas faible », a-t-il ajouté en faisant appel aux chefs de chacun des territoires.

Mesures sur les voyages à l’étranger
Lors de la période de questions, le sujet sur les voyages à l’étranger est retombé. Justin Trudeau a alors répété que le but du gouvernement est de protéger les Canadiens. 

« On gardera les mesures aussi longtemps que nécessaires pour assurer la sécurité des Canadiens. »

Rappelons qu’il avait annoncé le 29 janvier que les vols vers les destinations soleil seront suspendus et que les voyageurs devront passer trois jours dans des hôtels à leurs frais à leur retour. 

On ne sait pas encore quand ces mesures seront officiellement mises en place, mais le premier ministre a informé qu’il y aurait certainement peu de préavis à ce sujet. « On espère que ce sera effectif dans les semaines à venir. On travaille surtout à ce que ce soit fait pour la semaine de relâche. »

Il a aussi laissé peu de places pour les exceptions, « les règles sont pour tout le monde. »

« L’idée de base reste la même, ce n’est pas le temps de prendre des vacances dans le sud », a conclu Justin Trudeau. « C’est très dur pour tout le monde, mais notre gouvernement doit empêcher que plus de personnes meurent de façon inutile. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.