Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 novembre 2017 - 14:02

Élection du nouveau Préfet de la MRC de Matawinie

Par Salle des nouvelles

Les membres du Conseil de la MRC de Matawinie viennent d’élire à l’unanimité le nouveau préfet de la MRC. Il s’agit du maire de la municipalité d’Entrelacs, M. Sylvain Breton. Ce dernier, en collaboration avec les 15 membres du Conseil, mènera les destinées de la MRC de Matawinie au cours des 4 prochaines années. Il sera appuyé dans ses fonctions par le maire de la municipalité de Saint-Côme, M. Martin Bordeleau qui agira à titre de préfet suppléant de la MRC. 

L’élection au poste de préfet de la MRC de Matawinie a été rendue nécessaire à la suite du retrait de M. Gaétan Morin qui a occupé ce poste au cours des 12 dernières années. 

M. Breton, un entrepreneur bien connu dans son milieu, est originaire de l’Abitibi et il est le père de 2 enfants. Il est également maire d’Entrelacs depuis 8 ans. 

 D’ores et déjà, M. Breton a fait connaître ses chevaux de bataille. Il souhaite mettre l’accent sur une direction claire en matière de développement économique et social. « Je veux et je travaillerai en ce sens afin que le Conseil de la MRC adopte une vision précise et un créneau commun en matière de développement de la Matawinie, ce qui permettra d’améliorer notre image de marque et notre rayonnement à travers le Québec. Nous devons à l’instar d’autres régions, adopter une cohérence régionale ». 

Pour se faire, le préfet veut rallier les forces vives de la Matawinie. « Toutes les organisations présentes sur le territoire, que ce soit les différents services de la MRC, mais aussi les partenaires socio-économiques et touristiques, devront travailler main dans la main. D'ailleurs, le plus rapidement possible, nous entamerons un travail de révision de la planification stratégique de la Matawinie », d’expliquer M. Breton. 

Le nouveau préfet entend adopter un leadership fort. Il se réjouit également du renouvellement d’une partie du Conseil de la MRC. « Le Conseil est maintenant composé de personnes plus jeunes et d’horizons divers qui ont une vision différente de la politique et de ses enjeux. Il y a aussi plus de femmes autour de la table si bien que toutes ces forces mises en présence permettront d’amener la Matawinie à un autre niveau ». De conclure Sylvain Breton. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.