Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 septembre 2015 - 09:16

Le Bloc Québécois présente son cadre financier

Le Bloc Québécois vient de rendre public son cadre financier pour la période 2016-2019. C’est Gabriel Ste-Marie, économiste et candidat dans la circonscription de Joliette, qui l’a présenté.

« Le Bloc Québécois présente le seul cadre financier réaliste et crédible, fondé sur les données réelles et les prévisions récentes de la Banque du Canada, d’expliquer Gabriel Ste-Marie. Quant au NPD, il s’est fait taper sur les doigts par les experts puisque son exercice utilisait les prévisions économiques trop optimistes des conservateurs, discréditées par le directeur parlementaire du budget, la Banque du Canada et l’OCDE. »

Le cadre financier du Bloc Québécois prévoit un déficit en 2015-2016 et des surplus budgétaires les deux années suivantes, avec de nouveaux investissements d’un peu plus de 30 milliards de dollars sur trois ans.  De cette somme, 10 milliards de dollars par année sont dédiés aux infrastructures vertes.

«  Le cadre prévoit aussi des revenus supplémentaires de plus de 40 milliards de dollars sur trois ans, tout en cessant le pillage de la caisse d’assurance-emploi, » de déclarer M. Ste-Marie.

L’augmentation de l’impôt des grandes sociétés, des banques, des pétrolières et des plus nantis permettra au gouvernement d’aller chercher des revenus supplémentaires de plus de 28 milliards de dollars.

Par ailleurs, le cadre financier du Bloc Québécois permet d’amorcer sérieusement le règlement du déséquilibre fiscal, notamment en réservant une somme d’un peu plus de 3 milliards de dollars sur trois ans pour le Québec.

Enfin, le Bloc Québécois propose de faire goûter l’austérité aux institutions monarchiques en diminuant leurs budgets de 75 millions sur trois ans.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.