Publicité

3 mars 2021 - 10:00

Lettre ouverte au premier ministre Legault

Port du couvre-visage au primaire: un collectif de parents manifeste son désacord

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 5

Le groupe Collectif-Parents Québec vient d'envoyer une lettre ouverte au premier ministre du Québec, François Legault, ainsi qu'au ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui estime inconcevable le porte constant du couvre-visage pour les enfants qui fréquentent les écoles primaires. Nous reproduisons ici l'intégrale de cette missive.

Monsieur Legault et Monsieur Jean-François Roberge

Nous sommes un collectif de plus de 2000 parents soucieux de l’avenir de nos enfants. L’imposition du port du masque dans les écoles primaires nous préoccupe grandement et constitue la goutte qui fait déborder le vase dans une année ou nos enfants souffrent des mesures que vous avez mises en place depuis 1 an.

Nous souhaitons faire entendre notre désaccord complet avec cette nouvelle mesure que nous jugeons inconcevable pour le bien-être de nos enfants. Nous aimerions rappeler ici un principe fondateur de nos sociétés, les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. Charles de Koninck, ancien doyen de la faculté de philosophie de l’Université Laval, rappelait lors d’une conférence que  son droit est inaliénable, antérieur au droit de l'État, et inviolable »

Les enfants sont vulnérables et dépendent des parents pour leurs besoins fondamentaux dont leur sécurité. C’est de notre devoir d’en prendre soin, de les protéger et de définir les limites. Nos enfants masqués du matin au soir, dans les transports, les corridors, en classe, à l’extérieur, c’est inacceptable.  À quel point cette décision affectera leur motivation, leur réussite scolaire? Avez-vous pensé aux élèves en difficultés d’apprentissage, avec un trouble d’attention, trouble de comportement, TDAH, TDA, TSA, dyslexie. Nos enfants vivent déjà de l’anxiété sans compter que plusieurs sont impactés dans leur développement en lien avec vos mesures.

Nous ne ferons pas ici un débat d’experts, car nous nous posons d’abord et avant tout comme défenseurs de nos enfants qui ne sont pas propriété de l’État, mais sous la protection de leur parent.  Citons seulement les premiers résultats d’une des plus large étude(1) allemande faite auprès de 25 930 enfants portant le couvre visage ou un masque démontre des impacts importants. On démontre des effets négatifs sur plus de 68% des cas, tel que l'irritabilité (60%), les maux de tête (53%), la difficulté à se concentrer (50%), moins de bonheur (49%), la réticence à aller à l'école (44%), le malaise (42%) les troubles d'apprentissage (38%) et somnolence ou fatigue (37%).

Le gouvernement n’a aucun droit de mettre des mesures en place qui sont néfastes à la santé physique et mentale des enfants. Cela contrevient aux principes de la santé publique. Les recommandations de l’OMS dans le cadre de la pandémie du COVID-19 stipule bien que l’intérêt supérieur de l’enfant, sa santé et son bien-être doivent être au cœur des préoccupations. Les orientations ne doivent pas avoir d’incidences négatives sur leur développement et les résultats de l’apprentissage.

En ce sens nous vous tenons personnellement responsable des impacts déjà connus sur nos enfants et ceux à venir. La résilience ne saurait être invoquée. Il suffit de consulter les travaux sur le sujet pour savoir que la résilience est un acquis d’adulte et non d’enfants.

Nous avons posé une première action, hier lundi, auprès de tous les députés soit par téléphone ou par courriel. Nous vous demandons maintenant une rencontre avant le début de la semaine de relâche, non pas pour se faire dire que vous ne pouvez rien faire, mais pour connaitre vos solutions de règlement de conflit. Dans le cas contraire, cette rencontre n’est pas nécessaire et nous entendons poser d’autres actions rapidement pour la protection de nos enfants.

C’est notre devoir de parents de tracer les limites pour nos enfants et c’est ici qu’elles se situent dans le cas présent. Nous souhaitons donc de votre part un geste au bénéfice des enfants, alors que depuis un an nos familles subissent les dommages collatéraux de vos mesures.

Cordialement

Pascale Montesano
Cofondatrice du Collectif-Parents Québec
Raffael Cavaliere
Cofondateur Collectif-Parents Québec
Benoit Girouard
Papa de 7 enfants, président EAQ

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactions
  • Maintenant c’est plus 10000 parents du Québec 💪🏻

    Gal Novo - 2021-03-03 23:54
  • Aucun enfants ne devraient porter le masque peut importe où. Tout devrait retourner à la normal dans les écoles en premier lieu :)

    Janie - 2021-03-04 10:24
  • Excellent 👍🏼 tenez votre bout parents si tel est votre désir 💖

    Steph1948 - 2021-03-04 16:51
  • Cest completement illegale quest ce que vous faite!!! Inhumaine et la negligence denfance!! Vous avez pas le droit non plus de prendre des decisions de MES enfants sans mon consentement!! Les repercusssions sur le developpement mentale, surpasse les effets du virus.. LACHE LES ENFANTS!!

    Cristina Sacchetti - 2021-03-05 00:16
  • Tant grand parent s est inconcevable les mesures . Il faut mettre en place oxymetre pour pouver le manqie oxygen .et om peut harder indique 8h00 de temps sens enlevé. Merci aumouvement

    Lucie lepine - 2021-03-05 14:49