Publicité

20 avril 2020 - 06:00

"Mal de Terre"

Jour de la Terre du 22 avril: lettre ouverte des Mémés pour le climat de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Le groupe lanaudois de citoyennes et citoyens Mémés pour le climat voit dans le contexte de pandémie actuelle, l'occasion de se recentrer sur le soin qu'il est indispensable d'apporter à la Terre. 

" C’est le Jour de la Terre et celle-ci est mal en point. Comme nous, avec un virus dont nous aurons du mal à nous défaire. Depuis plusieurs semaines, on consacre beaucoup de ressources à soigner ceux et celles qui sont atteints par la COVID-19 et les personnes plus vulnérables.

Pendant ce temps, malheureusement, on perd un peu de vue ce que nous pourrions faire pour freiner l’emballement climatique et la perte de biodiversité.

La présente crise sanitaire nous offre pourtant une formidable opportunité de réfléchir à ces questions cruciales. C’est l’occasion ou jamais de nous enligner sur les moyens qui nous permettront de préparer un après-COVID à notre image. C’est-à-dire une relance de nos activités à la mesure d’une société plus juste, plus solidaire et écoresponsable. Il faudra arriver à protéger nos milieux naturels, limiter drastiquement notre utilisation des énergies fossiles, recycler les travailleuses et travailleurs de cette industrie sans avenir, favoriser une transition vers des énergies plus propres, revoir notre consommation abusive, restreindre l’usage de produits toxiques en agriculture, encourager les économies locales, la mobilité durable, etc.

Alors que nous vivons tous sur «pause», il faut impérativement intégrer tous ces éléments à notre grille de réflexion.

En cette période de crise, aussi, la Terre manifeste formidablement et heureusement son pouvoir de régénération. La pollution a fléchi avec le ralentissement des usines, la diminution du transport terrestre et du trafic aérien. La pandémie et ses effets nous incitent plus que jamais à une révision en profondeur de notre mode de vie.

Nos décideurs doivent prendre la pleine mesure du signal qui nous est envoyé par notre mère à tous, la planète Terre. Il est temps que nous prenions vraiment soin de nous, ainsi que des autres êtres vivants et de la Terre qui nous accueille tous."

 

 

 

Céline Poissant, mère au front pour Emmanuel, Ludovic et Camille, et aussi Mémé pour le climat de Lanaudière

Éliane Massé, mère au front pour Marie, Alexis et Louis-Philippe, son petit-fils Samuel et son arrière-petite-fille Émily, et aussi Mémé pour le climat de Lanaudière

Louise Leduc, mère au front pour Albanie, Raphaëlle et Clara, et ses petits-enfants Constance, Héloïse et Abel, et aussi Mémé pour le climat de Lanaudière

Christiane Robidoux, mère au front pour Bruno, et Flavie, et ses petits enfants Arielle et Mathis et un petit être qui va naître dans quelques mois; aussi Mémé pour le climat de Lanaudière

Odette Sarrazin, mère au front pour Sophie et ses neveux Sébastien et Marie-Pier, et aussi Mémé pour le climat de Lanaudière

Johanne Dupuis, mère au front pour Nathalie, Francis et Marie-Anne, et ses petits-enfants Marjolaine, Jeanne, Laurence, Gabrielle, Anne, Maya et Lucka

Mylène Samson, mère au front pour Maëlie

Annie Durette, mère au front pour Jacob

Nancy Rivest, mère au front pour Paul

Yuna Paquin, mère au front pour Matéo

Caroline Paquin, mère au front pour Louka et Charlotte

Louise Garneau, mère au front pour Géraldine et Raphaëlle

Nathalie Perreault, mère au front pour Laurence et Hugo, et son petit-fils Lou.

Manon Geoffroy, mère au front pour Geoffroy et Corinne, et ses petits-enfants Edmond et Margot

Marianne Traversy Aubin, mère au front pour Avoyelle et Phénix

Léa Couture, mère au front pour Lionel.le (à naître bientôt)

Sophie, mère au front pour Kaori, Ceiba, Gaiac et Tsuga

France Desjardins, mère au front pour Olivier, Emanuel et Antoni, ainsi que Marianne, Louis-Jacob et Élisabeth, sans oublier Anne-Marie, Geneviève, Mélissa, Marianne, Louis-Jacob, Lauriane, Élisabeth et ses petits-enfants Samuel, Alexis, Charlie, Éliam et Julie, de même que Léa, Nathan et Eve

Amélie Chalifoux et Francis Bergeron, mère et père au front pour Clovis

Suzanne Duquette, mère au front pour Ève et Marie

Roxane Tessier-Ferland, mère au front pour Léo, Loran, Blanche et Maikan

Milaine Brousseau-Ouellette, mère au front pour Edel et Kalo

Lise Landreville, mère au front pour Samuel, Marielle et Jacob, et ses petits-enfants Phoenix, Florian et Eléonore

Geneviève Baril, mère au front pour Raphaël

Sylvain Grenier, père au front pour Matis

Anika Boissonneault, mère au front pour Mirko

Éliane Sorel, mère au front pour Bastien, Beatrice et Billie fée

Emmanuelle Courtois, mère au front pour Violette, Lily et Marguerite

Monique Guay, grand-mère au front pour Camille, Louis et Orsi

Danielle Desroches, mère et grand-mère au front pour David, Simon, Joanie, Loudvik, Kelly et Abie

Ginette Généreux, mère au front pour Patrick

Nicole Hurtubise, Mémé pour le climat de Lanaudière

Isabelle Cartry, Mémé pour le climat de Lanaudière

Sophie Nobert

Claire Gendron

Dominique Robitaille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.