Publicité

17 février 2021 - 17:00

Sondage dans le cadre des JPS 2021

Comment se porte la motivation des élèves Lanaudois?

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Voilà bientôt 12 mois que les jeunes et les adultes en formation s'adaptent aux changements imposés par la pandémie. Un sondage Léger mené pour le Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRÉ) et le CREVALE révèle que 66 % des parents lanaudois sondés estiment que leurs enfants se sentent motivés face à leur cheminement scolaire.

« Pour mieux comprendre comment la situation est vécue dans la région et pour adapter nos interventions en conséquence, le CREVALE a profité du sondage québécois pour commander un échantillonnage lanaudois supplémentaire. On constate d'emblée qu'à l'échelle du Québec, la motivation est plus basse chez les jeunes du secondaire, les jeunes de 17 à 18 ans et ceux issus de familles dont le revenu est plus faible », a mentionné Ann-Marie Picard, directrice du CREVALE.

Les amis et la famille au coeur de la motivation des jeunes
Quant aux raisons qui gardent leurs jeunes motivés envers leurs études, les parents lanaudois sondés identifient la relation avec leurs amis (29 %) comme la principale source de motivation, suivie du soutien et de l’encouragement de leur famille (18 %) ainsi que de l’atteinte d’un but spécifique (18 %), comme le bulletin scolaire ou un examen d’admission.

Une voie parsemée d’embûches
Depuis le début de la rentrée scolaire, certains défis ont pu ébranler cette motivation. Près de la moitié des parents lanaudois (48 %) identifient l’absence de contact avec leurs amis comme le principal défi auquel leurs jeunes sont confrontés. Parmi les autres défis identifiés, on retrouve le maintien de leur motivation quant à leurs études (32 %) et l’arrêt des activités, des sports et des loisirs (30 %).

Des parents préoccupés, mais engagés
Signe que la pandémie est difficile pour tous, les parents affirment aussi avoir vécu quelques défis importants pouvant avoir un impact sur le climat familial. Parmi ceux-ci se trouvent d’abord, et à égalité, le stress et l'anxiété générés par la crise (41 %) ainsi qu’un manque d'énergie et le sentiment d’être débordé (41 %). La difficulté de concilier famille et télétravail (20 %) et le sentiment de compétence face aux matières scolaires (20 %) sont d’autres défis vécus par les parents.

Par ailleurs, le sondage nous révèle que 49 % des parents sont préoccupés par le retard des jeunes dans leur cheminement scolaire occasionné par la pandémie. Aussi, une bonne proportion de parents lanaudois (42%) affirment ne pas avoir les ressources nécessaires pour accompagner leurs enfants dans leurs études; au Québec, 34 % des parents se disent dans cette situation.

Fait encourageant toutefois, 71 % des parents lanaudois sentent qu’ils peuvent motiver leurs jeunes durant ce passage plus difficile.

La réussite scolaire avant tout
Malgré les aléas de la pandémie, la persévérance scolaire demeure au cœur des priorités des parents lanaudois puisque 89 % des parents sondés estiment avoir pris un moment pour souligner les efforts de leur enfant durant la pandémie. Il reste toutefois qu’un peu plus du tiers des parents lanaudois (35 %) n’entrevoient pas la fin de l’année scolaire avec optimisme et espoir (au Québec, c’est 26 %).

Ces données viennent donner tout un sens aux Journées de la persévérance scolaire et à la promotion de la réussite éducative.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.