Publicité

3 août 2020 - 15:30

Le plan présenté en juin par le ministre Jean-François Roberge sera mis à jour

Un nouveau plan pour la rentrée scolaire sera présenté

Par Salle des nouvelles

À quelques semaines de la rentrée scolaire, le ministre de la Santé, M. Christian Dubé, admet que le plan présenté en juin dernier par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, est désuet et que ce dernier sera actualisé prochainement. 

« Il est très évident qu’il y a beaucoup de questions concernant les écoles. Nous avons eu beaucoup de discussion avec notre collègue, Jean-François Roberge, dans les derniers jours et c’est certain que le plan déposé en juin, et M. Roberge le reconnait, a besoin d’être actualisé », souligne le ministre de la Santé. La mise à jour du plan devrait se faire dans le courant de la semaine prochaine, a-t-il ajouté. 

Incohérence sur le port du masque

Alors que le port du couvre-visage dans les lieux publics fermés est obligatoire pour toutes personnes de 12 ans et plus, plusieurs s’expliquent mal pourquoi les élèves du secondaire ne seront pas contraints de porter le masque en classe.

« La question du masque au secondaire sera réévaluée, mais il faut comprendre que le contexte dans une salle de classe n’est pas le même que lorsqu’on va au supermarché », a ajouté le directeur général national de la santé publique, M. Horacio Arruda.

Il a d’ailleurs profité de la tribune qui lui était offerte pour rappeler l’importance de se laver les mains et de garder une distance de deux mètres entre les individus. 

« Nous verrons assurément à ce qu’il n’y ait pas d’incohérence quant au port du masque dans les écoles, soyez assurés », a conclut M. Dubé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.