Publicité
4 mars 2020 - 17:00

Du 6 au 9 mai

Cinq élèves du centre multiservice des Samares seront aux Olympiades des métiers et des technologies

Par Salle des nouvelles

Cinq élèves du Centre multiservice des Samares se sont taillé une place aux Olympiades québécoises des métiers et des technologies, qui se tiendront du 6 au 9 mai prochain, au Centre de foires de Québec. Pour se qualifier, plusieurs des élèves ont d’abord participé aux compétitions locales et régionales, et ce, dans diverses disciplines. Par leur participation à ces compétitions, ils démontrent une réelle passion pour leur futur métier.

Véritables affrontements de talents, les Olympiades permettent aux élèves de mettre de l’avant leurs aptitudes ainsi que tous les apprentissages réalisés en cours de formation. C’est une expérience des plus enrichissantes.

Soutenus par leurs enseignants, les élèves investissent temps et énergie afin d’être prêts pour l’échelon provincial de la compétition qui réunira près de 325 jeunes finalistes. Le Centre multiservice des Samares sera représenté aux Olympiades québécoises des métiers et des technologies 2020 par Miguel Lavoie-Ricard en charpenterie-menuiserie, par Sabrina Martin en cuisine, par Dorianne Bellerose en esthétique, par Julie St-André en peinture automobile et par Benjamin Dumulong-Pelland en soudage-montage.

Durant l’événement, ces finalistes devront démontrer leurs compétences professionnelles devant plus de 12 000 visiteurs. Les gagnants de cet échelon pourront concourir à Vancouver, aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies, les 28 et 29 mai prochains. Ce niveau de participation et de performance permet de donner un élan à tous les élèves pour entamer à leur tour leurs projets de carrière et encourage la persévérance scolaire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.