Publicité

21 février 2020 - 17:00

Par la Fondation Monique-Fitz-Back

Trois projets scolaires lanaudois en environnement et solidarité appuyés

Par Salle des nouvelles

La Fondation Monique-Fitz-Back a annoncé que, grâce aux dons collectés, l’édition 2019-2020 de son programme d’aide financière soutiendra 32 projets scolaires en environnement et en solidarité, impliquant directement 1 411 jeunes du préscolaire au collégial. Parmi eux, trois travaux lanaudois sont concernés.

Répartis dans 13 régions administratives, ces projets porteront sur les changements climatiques, la gestion des matières résiduelles, la solidarité et le vivre-ensemble. Ils se répartiront une enveloppe totale de 21 275 $.

Tous les projets retenus ont en commun l’implication active des jeunes et un cheminement menant à des changements positifs de comportement. Les bourses octroyées varient entre 250 $ et 1 000 $ par projet.

Selon Benoît Mercille, directeur général de la Fondation Monique-Fitz-Back, « il y a dans tous les établissements scolaires du Québec des projets en or qui ne se réalisent pas, faute de financement. Nous sommes heureux de permettre la réalisation de quelques-uns de ces projets, un peu partout au Québec. Les jeunes qui y participent développent leur sensibilité sociale et environnementale et leur goût de l’engagement. De plus, ces projets ont un impact positif sur la persévérance scolaire. »

 

Voici les deux établissements lauréats de Lanaudière :

 

  • L'école secondaire du Havre-Jeunesse (Ste-Julienne) a reçu 1000 $ pour son projet "Jardin communautaire des élèves", d'après lequel des jeunes de l’école mettront sur pied un jardin communautaire pour les élèves. Les jeunes seront responsables de l'aménagement, de l'entretien et de la gestion du jardin, avec le soutien du personnel de l’école. Il y aura deux sections au jardin de l'école: un jardin communautaire pour les élèves, et un jardin scolaire pour des groupes-classes intéressés à s'en occuper et dont la production sera utilisée dans des ateliers culinaires à l'école.

 

  • L'école Henri-Bourassa et Soleil-de-l’Aube (Repentigny) a été sélectionnée deux fois. La première, pour son  "Coin vélo", pour lequel elle a reçu 1000$. Le comité environnement revitalisera le coin à vélo extérieur pour le rendre plus attrayant, efficace et disponible pour les élèves, parents ou enseignants. Les idées de restructuration du coin vélo seront choisies par les élèves. Ils seront invités à faire diverses recherches pour démontrer les bienfaits environnementaux d’utiliser le vélo comme moyen de transport. Les calculs et résultats seront présentés à l’ensemble de l’école (enseignants, parents et autres élèves) dans le but d’encourager le plus de personnes possibles à changer leurs habitudes de transport.

 

L'École Henri-Bourassa et Soleil-de-l’Aube (Repentigny), a reçu un second montant: 500$ pour leur projet "Solidarité Haïti", qui consiste à soutenir de jeunes Haïtiens en leur permettant de vivre et de s’épanouir par leur passion musicale. Pour amasser des fonds, le comité organise la vente de recettes en pot, recueille des dons de matériel et/ou financiers, offre des soirées thématiques (conférence sur la sécurité avec internet, soirées jeux de société, etc.), fait la promotion d’une boîte à lunch zéro déchet en vendant des desserts cuisinés à l’école et tiendra une vente de garage en juin. Les jeunes participeront à ce projet à 100 % tout au long de l’année.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.