Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fondation pour l'alphabétisation

Québec: la littératie progresse, mais l'écart entre Montréal et les régions se creuse

durée 15h00
19 janvier 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une nouvelle étude conclut que le niveau de littératie des Québécois s'est amélioré partout au Québec entre 2016 et 2021, mais que l’écart s’est agrandi entre celui de l’agglomération de Montréal et celui, moins élevé, des autres régions.

L’étude de la Fondation pour l'alphabétisation précise que la cadence de rattrapage de plusieurs régions est nettement insuffisante pour suivre le rythme de la progression montréalaise et de ses périphéries. 

Entre 2016 et 2021, la différence entre la région de Montréal et le reste du Québec de la proportion de la population qui n'atteignait pas le niveau trois de littératie est passé de 4,8 % à 5,3 %. La proportion de personnes sans diplôme a atteint un creux de 15 % à Montréal, alors qu'elle était du double dans plusieurs municipalités régionales de comté (MRC).

Le niveau trois en littératie correspond notamment à la capacité de comprendre des textes plus longs et denses, puis à en interpréter correctement le sens ou encore, à effectuer des liens adéquats entre les différentes idées qu'il contient.

L'étude observe que l'actuelle pénurie de main-d'œuvre entraine une entrée plus précoce sur le marché du travail et que le vieillissement de la population limite la croissance du profil scolaire de plusieurs MRC. De plus, la région de Montréal bénéficie de la présence des pôles universitaires et de l'arrivée d'une immigration spécialisée.

Même des agglomérations avec des pôles universitaires, comme celles de Québec, de Gatineau, de Sherbrooke, de Rimouski et de Trois-Rivières ne parviennent pas à suivre la courbe de croissance du profil scolaire de l’agglomération de Montréal; par conséquent, leurs résultats en littératie sont inférieurs.

La Fondation pour l'alphabétisation conclut à l'urgence de renforcer les efforts pour améliorer les compétences en littératie au Québec. Il faut, dit-elle, s'affairer à réduire le décrochage scolaire, notamment chez les garçons, à encourager la fréquentation collégiale, à améliorer le profil de littératie des élèves des écoles de métiers et des centres professionnels, ainsi qu'à mettre en place une stratégie nationale de formation continue en milieu de travail.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 juin 2024

Le fédéral souhaite lancer son programme d'alimentation scolaire l'année prochaine

La ministre de la Famille du Canada, Jenna Sudds, a déclaré que le gouvernement espère que le Programme national d'alimentation scolaire sera lancé avant la fin de la prochaine année scolaire. Toutefois, il faudra du temps aux organisations pour intensifier leurs activités. Les libéraux ont réservé 1 milliard $ sur cinq ans pour ce programme, qui ...

20 juin 2024

Plusieurs écoles de Lanaudière récompensées par la CNESST

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a remis de nombreux prix, lors de la troisième édition du concours organisé dans le cadre de son programme Kinga, prévention jeunesse, dans la région de Lanaudière. Deux sommes de 10 000 $ ont été remises aux écoles primaires Sainte-Anne et des ...

19 juin 2024

Le Cégep à Joliette à la tête de trois événements majeurs

Le Cégep de Lanaudière à Joliette s’est démarqué positivement au cours des dernières semaines par l’organisation de trois colloques et congrès réunissant des professionnels des quatre coins du Québec.  Congrès de l’Association professionnelle des API Du 22 au 24 mai dernier, à Mont-Tremblant, avait lieu le congrès annuel de ...