Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Refus du renouvellement des contrats

Transport scolaire: les conducteurs réclament des hausses salariales

durée 12h00
16 août 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les syndiqués qui conduisent les autobus scolaires prévoient une crise toute prochaine dans le transport des écoliers si le gouvernement du Québec refuse d’en augmenter adéquatement le financement.

La Fédération des employées de services publics (FEESP), affiliée à la CSN, explique dans un communiqué publié mardi qu’en raison d’un financement inadéquat, les transporteurs de plusieurs régions du Québec refusent de renouveler leur contrat avec les centres de services scolaires.

Le syndicat précise que pour leur part, les conducteurs de véhicules scolaires réclament une hausse de 7000 $ par circuit, uniquement pour les salaires, par le biais d'une enveloppe dédiée exclusivement à la rémunération.

La présidente du Secteur transport scolaire de la FEESP-CSN, Josée Dubé, signale que le salaire moyen des chauffeurs est actuellement de 20 000 $ par année.

Le syndicat affirme que le transport scolaire est un maillon essentiel du réseau de l'éducation et que le ministère doit mettre les ressources nécessaires à son fonctionnement.

La Fédération, qui représente plusieurs milliers de travailleurs dans ce secteur, affirme que le danger d'une pénurie généralisée est bien réel. Elle signale que plusieurs chauffeurs se cherchent déjà un emploi ailleurs et puisque leur travail n’est pas attractif, il n'y a pas de relève, ce qui pourrait causer bientôt des dommages irréparables au transport des écoliers.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Les deux tiers des cégeps sont en mauvais état, prévient la vérificatrice générale

Les deux tiers des bâtiments des cégeps sont en mauvais état, selon la vérificatrice générale du Québec. Dans son rapport annuel déposé jeudi, Guylaine Leclerc prévient aussi que les moyens prévus pour «renverser leur dégradation importante» sont insuffisants. Ainsi, 608,6 millions $ sont prévus en maintien d'actifs d'ici 2027-2028, alors que ...

23 mai 2024

Près de 30 % des garderies évaluées offrent des services éducatifs de piètre qualité

Près de 30 % des garderies ayant été évaluées entre 2018 et 2023 n'offraient pas des services éducatifs de qualité. Ce pourcentage a atteint 60 % en 2022-2023. La vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, a déposé jeudi à l'Assemblée nationale un volumineux rapport à quatre volets qui critique durement le ministère de la Famille. Elle souligne ...

22 mai 2024

Garderies privées: le PQ s'inquiète du nombre de plaintes

L'opposition est alarmée par le nombre de plaintes déposées en matière de santé et de sécurité des enfants contre les garderies privées, subventionnées ou non subventionnées. Entre le 1er avril 2023 et le 29 février 2024, plus du tiers des plaintes, 36,5 %, visaient les garderies privées non subventionnées, alors que ces établissements ...