Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour leur persévérance scolaire

Huit finissants résilients honorés à Sainte-Éméllie-de-l’Énergie

durée 18h00
14 juillet 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

C’est d’un geste unanime que les membres du conseil municipal de Sainte-Émélie-de-l’Énergie ont félicité pour leur persévérance huit jeunes finissants de l’école de L’Érablière qui ont obtenu leur diplôme d’études secondaires, et ce malgré toutes les difficultés que la pandémie a pu mettre sur leur chemin.

C’est lors d’une cérémonie à la fin de la séance du conseil qu’Alicia Chaussé, Nathaniel Gaudreau, Jeck Larivière, Olivier Martel Bardou, Kelly Racicot Nero, Alexis Ricard, Mia-Kim Rondeau et Marianne Senez que le maire Martin Héroux a tenu à souligner leur exploit.

« Cette réussite scolaire reflète assurément, en plus de vos qualités individuelles, votre résilience commune et votre esprit d’équipe. Au nom du conseil, je vous dis bravo et vous souhaite une belle continuité dans vos projets à venir », dit avec fierté le maire.

Une lettre de félicitations officielles et d’un chèque cadeau ont été remis à chacun d’entre eux devant leurs familles réunies pour l’occasion afin de clôturer cet événement.

Sainte-Émélie-de-l’Énergie est une municipalité de 1700 habitants située à 50 km au nord de Joliette. Elle est reconnue en tant que communauté innovante ouverte et engagée dans son développement en tout respect de l’environnement. Facilement accessible par la route 131, elle offre une panoplie d’activités de plein air et de belles possibilités de restauration.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 février 2024

Sondage: seulement 63 % des Québécois croient que la place des jeunes est à l'école

Même si une majorité de Québécois souhaitent une meilleure valorisation de la persévérance scolaire, seulement 63 % d'entre eux estiment que la place d'un jeune est à l'école et que son tout premier métier est d'être un élève, suggère un nouveau sondage.  Environ 18 % des répondants ont indiqué être en désaccord avec cette affirmation, tandis ...

15 janvier 2024

La motivation des élèves dans le contexte de rattrapage scolaire peut varier

Alors que les élèves doivent mettre les bouchées doubles à l'école pour rattraper le retard causé par la grève du secteur public, certains élèves peuvent se sentir démotivés, mais d'autres, au contraire, sont enthousiastes face au retour en classe.  Pour les écoles dont les enseignants sont représentés par la Fédération autonome de ...

8 janvier 2024

Rattrapage post-grève: Éric Gingras croit possible de ne pas amputer la relâche

Alors que le plan de rattrapage scolaire doit être dévoilé mardi, à la suite de la grève ayant touché le milieu de l'éducation, le président de la CSQ, Éric Gingras, croit possible de «faire des ajustements» sans avoir à amputer la semaine de relâche ou prolonger les classes en juin. Il faut dire que la Centrale des syndicats du Québec, qui fait ...